Léna Situations: Comment mettre la concurrence à vos pieds

1136_000_1u112s
Carrière & Entrepreneuriat Non classé

Léna Situations: Comment mettre la concurrence à vos pieds

S’il y a une chose qui est sure c’est que depuis 2020 Léna Situations est… absolument partout. Quand on regarde son succès délirant de ces derniers mois, on ne peut pas s’empêcher de se poser une question :

Comment une jeune femme de 23 ans a réussi à s’imposer sur un marché aussi concurrentiel que Youtube… et à le dominer ?

Mais peut-être aussi que son nom ne vous dit rien. Je vais vous expliquer pourquoi c’est très important de vous interroger sur les raisons de son succès.

L’objectif de ce blog c’est de vous pousser à identifier les facteurs qui peuvent vous rendre plus charismatique ou qui peuvent vous permettre de vous déployer.

C’est pour ça que quand vous tombez sur un exemple de quelqu’un qui réussit de manière flagrante, c’est très important de vous interroger sur les raisons qui sous-tendent ce succès.

Aujourd’hui on va mener ensemble ce travail d’analyse sur les raisons du succès fulgurant de Léna Situations.

Evidemment elle n’a sans doute pas mis en place toutes ces stratégies consciemment. Mais le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle a su tomber exactement juste pour créer un raz-de-marée sur youtube. Alors : à quoi est du son succès ?

Plusieurs personnes se sont penchées sur la question et le moins qu’on puisse dire… c’est que les analyses divergent.

De manière générale on peut dire que les tentatives d’explication du succès de Léna rentrent dans 3 catégories :

  1. Déjà il y a les critiques un peu rances, qui voient dans son succès un abêtissement général des jeunes. Ce sont souvent des critiques qui la présentent comme une star de télé réalité. D’ailleurs vous noterez que Léna est souvent comparée à Nabilla, autant par ses fans que par des adversaires.
  2. 2e catégorie, ceux qui se sont penchés de manière détaillée sur le talent qu’a Léna pour le storytelling :
  3. Et enfin il y a ceux qui pensent qu’elle a réussi parce que depuis 2017 elle a travaillé plus que les autres. D’ailleurs elle est souvent qualifiée de « plus grande bosseuse du youtube français ».

Je trouve ces deux dernières pistes intéressantes mais je pense qu’elles sont incomplètes. Et je vais vous expliquer pourquoi dans cet article.

Mais alors : pourquoi Léna a explosé ces deux dernières années ?

Si on s’attarde un peu sur son contenu, on se rend compte que ce qui la distingue, c’est qu’elle a renversé 3 règles fondamentales que tout le monde tenait pour acquises sur Youtube.

Elle, elle a pris ces règles et elle a fait : exactement l’inverse.

 

1ère règle renversée: La prédominance du biais de négativité sur Youtube

 

La première règle que Léna Situations a renversée, c’est l’omniprésence de l’utilisation du biais de négativité sur youtube.

Je m’explique.

Le biais de négativité c’est un biais psychologique profondément ancré dans le cerveau humain, qui va faire qu’on est plus interpelés ou fascinés par ce qu’on perçoit comme négatif.

C’est ce biais qui va nous faire par exemple regarder quand il y a un accident sur le bord de la route.

Ou qui nous fait retenir les critiques plus que les compliments.

Ou qui explique pourquoi les faits divers rapportés dans les médias sont souvent des faits scabreux ou violents.

L’être humain est attiré par le danger, et ça a voir avec la théorie de l’évolution. Autrefois, la prudence et l’hypervigilance face au danger étaient 2 qualités indispensables si vous vouliez survivre et perpétuer l’espèce.

C’est intéressant parce que : Si vous prêtez attention à Youtube, la majorité du contenu qui est présenté a été explicitement créé pour activer ce biais de négativité et vous donner envie de cliquer. En fait quand on utilise l’adjectif « putaclic » ou « clickbait » on fait souvent en réalité référence à l’utilisation outrancière de ce biais de négativité.

Tout le monde fait ça sur Youtube. Tout le monde… mais pas Léna Situations. Si vous allez sur la chaine de Léna, vous allez vous rendre compte qu’elle fait tout l’inverse. A de rares exceptions près, elle n’utilise pas le biais de négativité pour attirer des spectateurs.

Et bien au contraire, elle a développé un mantra qui est aussi le titre de son livre : + = +, le positif attire le positif. + = +, c’est devenu un véritable slogan quand on parle de LS. Ses fans vont jusqu’à se le faire tatouer.

Bien sur, elle n’est pas la seule youtubeuse a avoir la volonté de renverser cette règle. Mais elle a systématisé cette positivité jusqu’à ce qu’elle fasse partie intégrante de son image.

C’est intervenu dans un contexte particulièrement favorable :

  • Déjà parce que les clickbaits outranciers ont commencé à saturer youtube depuis quelques années
  • Et surtout, l’année 2020 et la pandémie ont entrainé un contexte anxiogène généralisé. Beaucoup ont d’ailleurs arrêté de suivre l’actualité lors du premier confinement :

Ca donne à Léna Situations un positionnement très différent, même au sein d’un marché aussi compétitif que youtube.

Léna Situations, c’est donc une youtubeuse qui va complètement à rebours de cette omniprésence du biais de négativité. Et qui fait plus de 2 millions de vues sur un vlog qui s’appelle « La quête du paisible » :

 

2e règle renversée: le rapport des youtubeurs au travail

La 2e règle que Léna situations prend à contrepied, c’est le rapport que les youtubeurs francophones ont au travail. Evidemment, on a beaucoup évolué depuis l’époque où être Youtubeur n’était pas considéré comme un vrai métier. On en est plus là évidemment.

Mais il y a quand même une réticence de certains youtubeurs à montrer à quel point ils travaillent.

Ca entretient un certain mythe du youtubeur qui fait ses vidéos dans son coin sans trop d’effort.

Evidemment, ça n’est pas du tout le cas de tous les youtubeurs, et beaucoup montrent clairement leurs locaux et leurs employés.

C’est leur manière de montrer qu’ils travaillent beaucoup et sont parfois à la tête de grosses équipes.

Mais Léna a un rapport au travail différent.

Elle ne va pas spécialement montrer des locaux et son équipe. Le New York Times révèle d’ailleurs que : « Contrairement à certains youtubeurs qui engagent des cameramens et des monteurs, LS passe des jours entiers à écrire, filmer et monter ses vidéos elle-même. Son assistant et ses parents l’aident à jongler avec son emploi du temps surchargé ».

Mais ce qu’elle va faire c’est qu’elle va beaucoup se montrer en train de travailler.

Par exemple, elle insiste beaucoup sur le fait qu’elle monte elle-même ses propres vidéos, alors que n’importe quel youtubeur de sa carrure aurait normalement engagé un monteur.

Beaucoup de gens ont noté à quel point le travail était important pour Léna. Et c’est vrai que son éthique de travail explique en grande partie son succès.

Mais les explications qui sont proposées sont en général incomplètes.

Ca n’est pas que parce que Léna travaille beaucoup qu’elle réussit autant.

C’est aussi parce qu’elle se montre en train de travailler, et parfois même au bord du burn out.

En fait, se montrer en train de travailler va permettre de flatter chez ses spectateurs la morale du mérite. On est une société profondément imprégnée de cette morale du mérite : on considère qu’un salaire ou une situation élevée doit se mériter. Et qu’est ce qui permet de légitimer par excellence un succès ou un salaire ? C’est le travail.

En se montrant en train de travailler, Léna Situations permet à des potentiels jaloux de passer de son côté en observant à quel point elle semble mériter son succès.

Vous pouvez voir que cette notion de « succès mérité » est même mentionnée explicitement dans cet article. Il justifie le mérite de Léna Situations par le fait qu’elle soit une « grande bosseuse ».

Le deuxième point qui lui permet de légitimer son succès, c’est que comme certains autres youtubeurs (Amixem notamment), elle redistribue beaucoup à ses fans :

Alors évidemment LS ne le fait pas consciemment, elle a même l’air très sincère.

Mais on évolue dans un contexte où la notion de mérite est de plus en valorisée.

Et dans ce contexte, se montrer en train de travailler ou de redistribuer est la meilleure manière de légitimer son succès.

 

3e règle renversée : La monétisation à tout prix sur youtube

 

Quand il y a un mois de l’année où tu sors une vidéo par jour qui fait systématiquement plus d’un million de vues, ce serait de la folie de ne pas monétiser tes vidéos. Et pourtant Léna Situations ne monétise pas toutes ses vidéos.

Ce qu’il faut savoir c’est que Léna Situations sort vraiment une vidéo par jour à plus d’1 million de vues chaque année en aout. Sa décision de ne pas monétiser envoie un message à ses abonnés : Elle les respecte car elle choisit la qualité de ses vidéos au lieu d’encaisser tout cet argent.

Mais un des effets collatéraux de cette décision artistique, c’est que ça lui permet de s’associer dans nos esprits à des musiques virales. Cette idée de s’associer aux éléments les plus diffusés de la pop culture, elle se retrouve aussi dans les marques auxquelles elle s’associe.

C’est frappant quand on y prête attention. Léna Situations s’associe dans presque chacune de ses vidéos à une des quatre marques suivantes :

Coca Cola – Mcdonald’s – Lime – Starbucks.

La force de Léna Situations, c’est qu’en s’associant dans l’imaginaire collectif à ces chansons et ces marques incontournables, elle s’assure presque une omniprésence dans la tête de ses fans.

Elle le fait surement inconsciemment mais ça fonctionne redoutablement.

En fait si vous habitez dans une ville de taille moyenne c’est quasiment impossible que vous passiez une journée sans croiser au moins une fois :

  • un Mcdo,
  • un Starbucks,
  • des trottinettes électriques garées au bord du trottoir .

Le coup de génie de Léna Situations, c’est qu’elle a réussi à établir une équivalence dans la tête de ses fans.

Et si vous connaissez un peu le monde de Léna, il y a des chances pour que la simple mention d’un Refresha citron vert, une des boissons phares de Starbucks, vous fasse immédiatement penser à elle.

Conclusion

Qu’est-ce que vous pouvez retenir de tout ça ?

La première chose sur laquelle j’aimerais insister c’est qu’aucun succès n’est anodin, et surtout pas celui là.

Je vous conseille vraiment quand vous tombez sur des exemples de réussites ou de succès d’essayer d’analyser systématiquement ce qui  fait que telle personne se démarque ou réussit.

Si vous menez vous-même cette démarche en essayant de remonter aux principes à l’origine d’un succès, ça va vous permettre

  • de prendre de la hauteur

et

  • d’identifier des aspects que vous pouvez répliquer.

Dans le cas de Léna Situations, dire qu’elle a réussi sur youtube parce qu’elle a travaillé plus que d’autres c’est peut-être vrai mais c’est incomplet.

En réalité quand on prend du recul on se rend compte que :

C’est en retournant des règles que tout le monde prenait pour acquises sur youtube que LS a réussi a dominer dans un marché pourtant extrêmement concurrentiel.

Et évidemment pour réussir en renversant des règles établies dans n’importe quel domaine que ce soit, vous pouvez passer par 2 moyens :

  • soit vous le faites de manière inconsciente parce que vous avez d’excellentes intuitions (ça a l’air d’être le cas de Léna Situations mais ça n’est pas le cas de tout le monde)
  • soit il faut d’abord que vous puissiez développer vos capacités d’analyse pour comprendre quelles sont ces règles que vous vous apprêtez à renverser.

D’où l’importance de mener ce travail de rétro-engineering quand vous tombez sur l’exemple de quelqu’un qui réussit ou qui vous inspire.

Laissez votre pensée ici

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *