As-tu bonne réputation ? Et comment l’améliorer

ameliorer-sa-reputation
Carrière & Entrepreneuriat Développement personnel

As-tu bonne réputation ? Et comment l’améliorer

 

Dans cet article, on va parler de réputation. Et on va se demander à quel point il est possible de la contrôler. C’est important pour la plupart des gens. Et pour certaines personnes ou personnalités, c’est littéralement le gage de leur fiabilité. Prenez par exemple les hommes politiques, des influenceurs: on s’attarde davantage sur leur réputation que sur leurs véritables compétences. Combien d’hommes politiques ont vu leur carrière brusquement prendre fin suite à un bad buzz ou à une communication hasardeuse ?

Plus on est connu, plus la chute fait du bruit, mais cette problématique concerne tout le monde.

Même si vous prétendez ne pas vous soucier de votre réputation, vous en avez une car, par définition, une réputation c’est une étiquette que les autres nous collent. Pour autant on a une influence sur notre réputation. C’est en quelque sorte une version immatérielle et incomplète de nous qui se balade de bouche en oreille.

Plus vous laissez les autres la construire à votre place, plus il y a de chances qu’elle soit éloignée de qui vous êtes vraiment. Alors, comment soigner sa réputation ?

Pour pouvoir soigner sa réputation, il faut d’abord la connaître. Or, à moins d’infiltrer le téléphone de quelqu’un ou de surprendre une conversation, vous aurez du mal à connaître votre véritable réputation. Vous ne pouvez pas frontalement poser la question à quelqu’un de votre cercle social.  La personne évitera la question, ou ne sera pas honnête, par peur de la confrontation.

Alors existe-t-il une manière fiable de connaître sa réputation ?

1. Connaître sa réputation

La réputation est très liée à vos actions mais surtout la notion de respect. Ce n’est pas pour rien que j’y consacre un segment entier dans ma masterclasse sur le respect, notamment concernant la réputation dans l’univers professionnel

Mais donnons quelques marqueur pour la vie de tous les jours. On aura aucune information claire de la part de son entourage mais on peut regarder différents marqueur comme par exemple :

  • Le nombre d’événements auxquels vous êtes invités (et leur degré d’intimité)
  • Le fait que l’on se confie à vous sur des problématiques perso
  • On échange matériellement avec vous (prêt d’objet, services)
  • On vous recommande, on vous co-opte, que l’on vous pistonne

Plus on vous respecte, meilleure est votre réputation, plus on vous tient pour fiable et honorable donc on aura tendance à vouloir être associé à vous ou à votre nom. A l’inverse, qui dit mauvaise réputation ne veut pas forcément dire que l’on vous sort d’un cercle social, mais simplement vous allez être tenu un peu plus éloigné de ses affaires.

2. Choisissez vos batailles

Comment améliorer sa réputation ? Et bien, tout dépend du cadre de vos interactions.

Dans un cercle social de 10 individus, vous n’aurez aucun problème à soigner individuellement votre réputation en parlant en tête à tête à chaque personne. Maintenant, si on parle de votre lieu de travail où vous pouvez être en relation avec 100 personnes cela va être plus délicat.

Sur votre lieu de travail vous allez naturellement tisser des liens plus forts avec vos collaborateurs les plus proches. Disons les 5 qui bossent dans votre petite équipe, avec qui vous allez déjeuner tous les jours

Et pourtant, il peut exister des dizaines d’autres personnes dans l’entreprise que vous allez devoir côtoyer de manière plus lointaine et occasionnelle.

Avec ces personnes, vous devez maintenir une distance cordiale car vous ne pourrez pas leur accorder plus de temps que ça. Vous pouvez les saluer, leur adresser une rapide formule de politesse quand vous les croisez.

Imaginez…

Vous commencez à sympathiser avec une personne qui est assez éloignée de vos fonctions. Puis, par manque de temps et d’énergie, vous cessez simplement de garder contact et vous ignorez une invitation ou un email.  La personne pourrait se vexer, ne pas comprendre et par la suite essayer de nuire à votre réputation par simple incompréhension.

L’erreur consiste à vouloir tisser des liens avec trop de gens. Plus que vous ne pouvez en gérer. Ça demande une énergie et un temps considérable et vous ne pourrez pas satisfaire tout le monde. Pour éviter cela, ne cherchez pas absolument à être sympa avec tout le monde et sélectionnez un petit nombre de personnes et soignez ces relations.

Maintenant, même si vous appliquez ça à la lettre, il existe une constante anthropologique : vous ne pourrez pas plaire à tout le monde. Ce qui m’amène à mon point suivant…

3. Vous devez accepter qu’une réputation soit polarisante

Ce que j’entends par polarisant, c’est le fait que ce qui peut vous rendre admirable pour certains pourrait, pour d’autres, paraître négatif. Par exemple, votre dynamisme pourrait être apprécié par vos proches et vos collègues alors que d’un regard extérieur les gens pourraient vous trouver exubérant ou que vous en faites trop.

Ce n’est qu’un exemple, mais vous voyez l’idée.

Vous devez accepter le fait de ne pas pouvoir plaire à tout le monde puis une fois que vous avez réuni des gens qui aiment votre personnalité, vous allez chérir vos relation. Trop de gens tombent dans le piège de vouloir plaire à un grand nombre de personnes, mais pour se faire sont obligé de réformer leur personnalité, d’en gommer les aspérité et parfois se retrouvent à devoir se dédire, se contredire

Ce que l’on observe souvent chez nos dirigeants bien aimés 😉

 Pour commencer à travailler sur votre réputation vous pouvez commencer un exercice qui va vous aider à vous connaitre. Prenez un papier et un stylo et notez-y cette structure :

Sympa VS Généreux

Je suis …
Ce qui veut dire que je …
Avec …

Ensuite entrainez-vous à remplir avec les qualités que vous voulez qu’on vous attribue. Vous allez rapidement identifier les points qui posent problème. Par exemple si vous vous considérez comme SYMPA cela pourrait donner:

Je suis SYMPA ce qui veut dire que je SUIS TOUJOURS DISPONIBLE avec TOUT LE MONDE.

On voit rapidement les problèmes que cela peut entrainer.

 4. Le principe de la transparence

On va voir un des moyens de se forger une bonne réputation, c’est de faire preuve de transparence.

Cela ne veut pas dire que vous allez raconter ce que vous savez ou tout ce qui vous passe par la tête tout à tout le monde; ça c’est être indiscret et expansif

Bonjour madame Michou, mettez moi deux batards et une tradition. Ah et au fait vous sentez de la bouche et votre mari vous trompe avec ma femme. Très belle journée!

Faire preuve de transparence c’est être capable de révéler à un tiers toute information qui lui permet de mieux lire une situation sans compromettre votre fiabilité.

Par exemple si madame michou vous demande si vous pensez que son mari est fidèle, au lieu de lui mentir et lui dire non, vous pourriez lui dire: J’ai pour principe de ne jamais me mêler des affaires des autres, donc je ne peux pas vous répondre. 

Les gens vont vous trouver beaucoup plus fiable quand vous leur partagerez une vérité un peu embêtante ou quand vous leur expliquer (transparence) votre propre façon de penser au lieu de leur mentir pour esquiver une conversation embarrassante.

Vous ne répondez pas dans leur meilleur intérêt mais il vous aiment pour ça car au moins vous êtes honnête.

Donc la prochaine fois que votre partenaire vous demande si il ou elle a grossi répondez que …

Nan je plaisante, c’est un piège celui-là .😏

Blague à part vous avez compris l’idée.

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Devenir Une Personne Inoubliable

Formation gratuite en accès immédiat

J’accepte de recevoir des informations de la part de socialskills.fr