Pourquoi vous ne savez pas parler correctement (5 conseils)

file6s188r8lap08yuuwngu
Aisance sociale Conversation

Pourquoi vous ne savez pas parler correctement (5 conseils)

Ca ne m’arrive pas souvent de me perdre sur youtube, mais à chaque fois que je me perds, c’est presque toujours sur une seule chaine :

La chaine officielle de l’Institut National de l’Audiovisuel.

Il y a un détail qui me frappe assez souvent quand je regarde les vidéos et qui m’interroge beaucoup. C’est l’évolution du niveau de langue à travers les années.

Je suis tombé sur une vidéo qui accompagne un chauffeur de taxi parisien dans les années 60 et j’ai été vraiment interpelé par sa manière de parler.

Si vous vous dites que plus personne ne parle correctement et que donc vous n’avez pas besoin de le faire non plus, et bien vous avez tort.

Il y a quelques personnes qui ont conservé des réflexes de langage corrects.

Et ça leur confère un pouvoir symbolique extrêmement élevé.

Je vais vous donner 6 conseils pour tendre vers une clarté et une élégance dans votre expression.

Attention, le but n’est pas de devenir quelqu’un de pédant ou d’ampoulé.

Le but est de rectifier avec naturel certaines de vos erreurs et de développer votre manière de vous exprimer pour toucher vos interlocuteurs.

 

1er conseil : éliminez vos béquilles

 

Une des meilleures manières d’améliorer la manière dont vous parlez, c’est d’identifier les expressions toutes faites que vous utilisez.

J’appelle ça les expressions « béquilles »

Ce sont des expressions qui vont vous paraitre naturelles parce que tout le monde les utilise.

Mais en réalité elles ne sont pas du tout naturelles, elles sont symptomatiques d’une manière de s’exprimer qui est liée à l’époque dans laquelle on vit.

Si vous voulez les identifier vous pouvez aller regarder des comptes parodiques comme ceux d’Anaide Rozam ou de Lison Daniel.

Elles sont très fortes pour capturer ces expressions béquilles qu’on utilise pour remplir nos conversations.

Là dans cet extrait, tout, jusqu’à l’intonation du salut ça va au début, sont des expressions que vous pouvez chercher à éliminer.

C’est important que vous appreniez à les identifier et à les éliminer si vous voulez élever votre niveau de langue.

J’en ai relevé beaucoup de mon côté dans mes conversations de tous les jours, et c’est difficile de ne plus les voir quand on commence à y prêter attention :

Regardez ces moments de la vidéo du chauffeur de taxi parisien dont je vous parlais :

A ces 2 moment-là, on peut très bien s’imaginer quelles expressions béquilles on aurait à supprimer pour tendre vers son niveau de langue.

Là où aujourd’hui on aurait répondu « ok », il répond « c’est entendu »

Là où aujourd’hui quelqu’un aurait dit que les bus étaient « blindés », il dit « les bus sont pris d’assaut »

Si vous ne devez retenir qu’un seul conseil de cet article, retenez celui-là, il peut tout changer dans la manière que vous avez de vous exprimer.

 

2e conseil : parlez lentement

 

C’est une conséquence du conseil précédent :

une fois que vous éliminez les expressions béquilles, ça va vous obliger à parler plus lentement.

Tout simplement parce que vous allez chercher les mots justes, au lieu de vous précipiter sur des expressions toutes faites.

C’est important de parler lentement parce que ça donne plus de valeur à ce que vous dites.

On connait tous quelqu’un, quand cette personne s’exprime, on sent que chaque mot tombe profondément juste.

Et bien il y a des chances pour que cette personne s’exprime lentement. Je vous conseille de suivre son exemple.

Ca va vous démarquer de la majorité de vos interlocuteurs qui parlent trop rapidement.

 

 

3e conseil : Enrichissez votre vocabulaire

 

Il y a une phrase de Wittgenstein que j’aime beaucoup : « Les limites de ma langue sont les limites de mon monde »

Enrichir votre vocabulaire, ça dépasse complètement l’objectif un peu superficiel de vouloir se démarquer des autres.

Plus vous développer vos capacités à décrire avec finesse ce que vous vous voyez, plus vous allez pouvoir mettre des mots sur des émotions qui vous travaillent, et mieux vous allez vous connaitre.

Le réflexe de beaucoup de personnes coincées dans des bouchons aurait été de dire que c’est « chiant ».

« Chiant », c’est un exemple de ces mots qu’on utilise beaucoup et qui masquent la nuance de ce qu’on a réellement envie d’exprimer.

La prochaine fois que vous avez envie de l’utiliser, demandez-vous s’il correspond vraiment à ce que vous voulez dire.

Vous allez vous rendre compte que la plupart du temps, ce que vous vivez n’est pas chiant.

Ca peut être triste, pénible, laborieux, contrariant, ennuyeux, ennuyant, lassant… ou autre chose, il n’y a que vous qui savez.

 

4e conseil : prêtez attention aux négations

 

Si vous prenez le temps de vous interroger sur ce qui fait une grande différence entre des personnes qu’on considère éloquentes et les autres, vous allez remarquer qu’elles remettent les négations là où on a perdu l’habitude de les trouver.

Ajouter les négations, c’est un moyen simple d’élever votre niveau de langue.

 

5e conseil : soyez sincèrement poli

 

La manière dont vous parlez impacte directement la manière dont vous êtes perçus par vos interlocuteurs.

C’est extrêmement important d’être poli quand vous vous adressez à quelqu’un, même si vous êtes en désaccord avec lui ou elle.

Votre interlocuteur va se sentir considéré par vous et va garder en tête une image très positive de votre interaction.

Pour un exemple de ce qu’il ne faut pas faire, prenez cet extrait récent d’Alain Finkielkraut, où il est filmé en direct sans en avoir conscience.

C’est un comportement qui tranche radicalement avec la politesse du chauffeur de taxi des années 60, même quand il a une altercation avec une femme qui lui reproche sa conduite :

Vous pouvez aussi remarquer qu’il ne dit pas simplement « merci », il dit « je vous remercie »

La politesse, c’est une qualité très efficace pour pouvoir toucher vos interlocuteurs et les faire se sentir à l’aise.

Ne faites pas l’erreur de sous-estimer son importance.

 

***

 

Maintenant, il faut qu’on clarifie un point ensemble.

Le but de cette vidéo n’est pas du tout de verser dans le « c’était mieux avant » ou de dire qu’il n’existe qu’une seule manière de parler correctement.

C’est de vous aider à tendre vers un niveau de langage qui est considéré par la société comme étant plus élevé.

En y travaillant, non seulement vous allez pouvoir communiquer de manière plus claire, mais en plus, vous allez vous démarquer des personnes qui ne cherchent pas nécessairement à trouver le mot juste.

La recherche de précision et de justesse, ça va au-delà de l’efficacité de votre communication : ça va vous permettre d’appréhender ce que vous ressentez avec beaucoup plus de nuance.

 

Comment (1)

  1. Fauchez Jean-Marc

    Tres interessant

Laissez votre pensée ici

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *