5 erreurs qui vous rendent ANTIPATHIQUE

238922
Aisance sociale Charisme

5 erreurs qui vous rendent ANTIPATHIQUE

Ca m’arrive assez souvent de rencontrer quelqu’un et de me dire : ah, cette personne ne me revient pas du tout.

C’est assez navrant à voir parce que ce genre de personnes n’ont en général pas du tout conscience que leur manière d’être au monde est profondément désagréable pour leur entourage.

Au fil du temps et de mes rencontres j’ai établi une liste des actions que je trouve très antipathiques.

Je vais vous en partager 5 dans cet article.

 

1ere erreur : vous ne savez pas vous engager

 

Je vais vous parler d’une situation que j’observe tout le temps.

Quelqu’un va vous demander quelque chose qui vous dérange un peu.

Ca peut être un service un peu pénible, ou un projet au travail qui va vous prendre un peu de temps.

Pour une raison ou pour une autre, vous allez dire oui.

Peut-être que c’est un ami cher qui vous demande ça, peut être que vous n’avez pas vraiment le choix de refuser au travail.

Et ensuite, puisque vous êtes dérangés par le service que vous accepté de rendre, vous allez le faire… à moitié.

Par exemple, vous allez débarquer pour aider votre ami à déménager en retard, avec une humeur massacrante.

Ou alors vous allez ralentir exprès le projet sur lequel vous travaillez pour montrer à vos collègues que vous êtes saoulés d’être là.

Ca c’est typiquement le genre d’attitudes qui rendent quelqu’un profondément antipathique.

Quand vous avez pris une décision, ne tergiversez pas et honorez là à fond.

Vous devez vous dire qu’à partir du moment où vous avez dit oui, vous êtes engagé.

Si vous passez votre temps à être passif agressif parce que vous regrettez d’avoir dit oui, ça va vous faire passer pour quelqu’un qui manque cruellement de limites personnelles.

Et pour quelqu’un de désagréable, tout simplement.

 

2e erreur : vous avez honte de ce que vous êtes

 

Là je veux parler de quelqu’un qui vous demande ce que vous faites dans la vie, ce que vous avez fait de votre week end, de vos vacances, de votre soirée.

Disons que vous avez passé la soirée à faire le ménage, ou que vous êtes resté au lit et vous avez regardé 5 épisodes de série.

Ne faites surtout pas l’erreur d’en parler avec une voix morne, ou alors pire, en disant « rien d’intéressant » et en vous justifiant ou vous excusant à moitié.

Si vous faites ça, ça renvoie 2 messages à votre interlocuteur :

  • Vous ne vous trouvez pas intéressant.
  • Vous ne savez pas trouver de l’intérêt et de la stimulation dans les petites actions du quotidien.

Ce qui importe ca n’est pas ce que vous avez fait, c’est la manière dont vous en parlez,

C’est la conscience et l’enthousiasme que vous mettez dans ce que vous faites.

Vous n’avez pas à avoir honte de ce que vous faites, surtout pas si ça vous procure du plaisir.

Au contraire, je vous conseille d’en parler en communiquant votre enthousiasme : c’est beaucoup plus attirant.

 

3e erreur : vous ne savez pas vous montrez vulnérable

 

Un autre type de personne antipathique, ce sont les personnes qui ne savent pas communiquer sur leurs émotions.

Quand je dis émotions, ça veut dire autant votre enthousiasme, votre plaisir, votre intérêt que vos peurs et vos inquiétudes.

Par exemple, si vous avez une grosse déconvenue au travail, et que tout le monde le sait, et vous demande comment vous allez, ne faites pas comme si de rien n’était.

Vous pouvez dire très simplement « je suis déçu, je suis contrarié ».

Non seulement ça vous permet de passer à autre chose plus rapidement mais en plus votre entourage va apprécier votre transparence et votre courage.

Beaucoup de gens ne savent pas faire ça, ne savent pas se montrer vulnérables, et en conséquence ils ont l’air complétement désengagés de leur environnement.

Et ça coupe toute sensualité, tout rapport immédiat aux choses.

 

4e erreur : vous ne savez pas dire « je ne sais pas »

 

Dans les actions qui rendent quelqu’un antipathique, il y a aussi le fait de faire semblant de savoir quelque chose.

Par pitié, ne faites pas ça : tout le monde s’en rend compte, et ça vous fait passer pour quelqu’un d’insécure.

Surtout, ça crée des dynamiques de relations malsaines et ça enclenche un cercle vicieux où personne n’ose être honnête.

Je vous conseille de faire exactement l’inverse : quand vous ne savez pas quelque chose, que vous ne connaissez pas quelque chose, dites-le, tout simplement.

Si vous arrivez à le dire avec confiance, ça va faire 2 choses :

  • Déjà, ça casse la dynamique de relation où chacun essaye d’écraser l’autre avec ses connaissances
  • Ensuite, ça impressionne celles et ceux qui n’ont pas votre courage et pas votre confiance et ça les inspire à faire de même.

 

5e erreur qui vous rend antipathique: vous en faites trop

Ca va vous paraitre contre intuitif mais il y a une erreur que j’observe constamment quand je suis en coaching ou quand je discute avec des connaissances.

Cette erreur, c’est que la plupart des gens pensent que pour devenir plus attirant, il faut en faire plus.

Il faut rajouter quelque chose.

Et bien en réalité c’est faux.

Souvent, la solution à vos problèmes ne se trouve pas dans le fait de faire plus, mais au contraire, de faire moins.

En fait si vous observez les personnes que vous trouvez antipathiques, vous allez vous rendre compte que ce qui les rend repoussantes, c’est qu’elles en font trop :

Elles parlent trop, elles font trop de bruit, elles sont trop empressées, elles partent dans tous les sens…

Un exemple typique de ce genre de personnalités, c’est le personnage de Janice dans Friends.

Les producteurs l’ont rendue antipathique à des fins comiques bien sûr.

Mais je vous propose de faire un exercice : demandez-vous ce qu’elle pourrait faire pour être moins crispante.

Vous allez vous rendre qu’il faut qu’elle enlève des choses, et surtout pas qu’elle en rajoute.

Et bien c’est la même chose pour vous.

***

Maintenant j’ai dernier un conseil à vous transmettre : quand vous faites face à quelqu’un qui ne vous a rien fait de particulier mais que vous ne pouvez pas encadrer, je vous encourage à essayer de vous formuler clairement ce qui vous dérange dans son comportement.

Ca va vous permettre d’établir votre propre liste de comportements désagréables, de les éliminer chez vous, et de les reconnaitre immédiatement chez les autres.

Comment (1)

  1. Petit Christine

    Hello, pour le sujet de personnes antipathiques, je ne suis pas vraiment d’accord avec vous, vous parlez de personnes agacantes, on peut aimer des gens agaçants mais pas antipathiques.
    Antipathiques, se sont des personnes taciturnes, malpolies arrogantes…
    Voilà mon avis.
    Sinon j’aime bien les sujets que vous traitez. Merci

Laissez votre pensée ici

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *