Devenir plus sociable et se faire accepter des autres

Le secret ULTIME pour être plus sociable, c’est… Soyez vous-même. Ahah la bonne blague! Non je plaisante bien entendu, rester soi-même ne veut rien dire -peut-on ne pas être soi-même?- mais je vais vous donner dans cet article trois axes qui ont fonctionné pour moi et mes clients.

Le sport social

Etre plus sociable est un sport, du moins vous devez l’envisager comme tel. Lors de votre première séance à la salle vous êtes peu à votre avantage, les autres ont l’air plus à l’aise que vous, vous suez abondamment et après la séance les courbatures vous rappellent que votre corps n’est pas encore près pour un tel effort. Mais petit à petit, après des mois de pratique, vous allez vous adapter sans même vous en rendre compte, et bientôt cette pratique deviendra comme une seconde nature, indispensable à votre bien-être.

De fait, comme pour un sport, pour progresser vous devez absolument pratiquer, ce qui signifie prendre des risques et augmenter votre nombre d’interactions quotidiennes quoi qu’il en coûte. Sans ce changement, n’espérez aucun progrès.

S’obliger à progresser

Le meilleur moyen de travailler sur son relationnel c’est de s’y obliger en trouvant un métier qui vous permette de parler à un maximum de gens. Bien-sûr vous ne pouvez pas forcément changer d’emploi, ou prendre de nouvelles responsabilités sur commande, c’est donc sur votre temps libre que vous allez devoir travailler. Pourquoi ne pas vous engager dans un projet qui implique de rencontrer de nouvelles personnes ? Vous avez 5 semaines par an pour cela! Vous pouvez par exemple faire de l’humanitaire, du bénévolat ou encore faire du woofing.

Le réflexe de base de bien des personnes réservées qui veulent construire leur cercle social consiste à rejoindre des groupes de gens qui leur ressemblent sur des sites type « on va sortir » qui regroupent les gens seuls. Si l’initiative est louable, je pense qu’on apprend davantage auprès des meilleurs. Aussi, en mettant en contact des personnes dont le point commun est de ne pas avoir de cercle social rend leur marge de progression beaucoup plus mince. Mieux vaut donc mettre l’activité en avant car c’est là où vous avez le plus de chance de rencontrer des gens passionnés, qui ne vous ressemblent pas et de vous connecter autour d’un effort commun.

La maîtrise des codes

Les gens timides (les hommes plus particulièrement) font peu attention à leur style vestimentaire qui est une véritable interface avec le monde qui nous entoure -je fais volontairement une petite comparaison geekesque. Il y a des interface que l’on a envie d’utiliser, d’autres qui nous rebutent. De même il y a des styles qui attirent et des styles qui repoussent. Les êtres humains veulent fréquenter ceux qui leur ressemblent ou qui semblent supérieurs, on fonctionne énormément par mimétisme: celui du langage non-verbal, les codes du langage également et évidemment le dress-code. Chaque groupe a ses codes et ceux qui ne les maîtrisent pas sont écartés wesh. Je pense en écrivant au premier épisode de la série SUITS ou l’avocat Harvey Specter donne la carte de son tailleur à son jeune collaborateur Mike Ross afin qu’il soit initié à ces codes. Faites de même, prenez la personne la mieux habillée du groupe auquel vous souhaitez appartenir et IMITEZ en ajoutant votre singularité. Il y aura forcément quelques loupés le temps de comprendre les petites subtilités, mais quand vous aurez la maîtrise de la sapologie, vous aurez à faire beaucoup moins d’efforts pour avoir l’adhésion des gens.

Pour aller plus loin

L’aise sociale est la clé de votre progression, que ce soit au travail ou dans votre vie perso ! Travaillez votre confiance en vous et développez votre charisme autant que possible, vous vous apercevrez bientôt que votre investissement sur vous même vous sera rendu au centuple lorsque vous aurez atteint vos objectifs. N’oubliez pas de travailler votre muscle social régulièrement, soyez curieux et apprenez, vous verrez vous aurez plus d’aisance et toujours des choses à raconter.

Pas de commentaires

Poster un commentaire