Avoir de l’humour : 3 types de blagues simples qui marchent

maxresdefault
Aisance sociale

Avoir de l’humour : 3 types de blagues simples qui marchent

Quand on fait rire une fois c’est un accident. Quand on fait rire deux fois, c’est une coïncidence, et quand on fait rire tout le temps, c’est sûrement qu’on a un bon sens de l’humour.
Mais pour apprendre à devenir drôle, il faut déjà comprendre les mécanismes de l’humour, c’est-à-dire ce qui nous fait rire, pourquoi ça déclenche un rire chez nous, et comment est-ce que l’on peut répliquer ces mécanismes dans notre façon de communiquer au quotidien. 

Je vais analyser avec vous 3 types de blagues qui fonctionnent dans toutes les situations, et que vous pourrez à votre tour utiliser dans vos prochaines conversations.

 

1 – La réponse absurde 

Pour écrire cette vidéo, je me suis posée une question : Qu’est-ce qui rend une blague drôle, et pourquoi rions-nous ? Je suis alors tombé sur la théorie de la “Violation Bénigne” de Peter McGraw. Cette théorie est très simple : pour qu’une blague soit drôle, il faut qu’elle soit déplacée, choquante ou incongrue… mais pas trop ! Si la blague va trop loin, on tombe dans l’humour gênant et malaisant. En revanche, si la blague est trop bénigne, elle sera ennuyante et vous ferez un flop total. Ce qui nous amène à notre 1er type de blague : La réponse absurde. Le principe est simple : commencer à parler et dire quelque chose auquel les gens ne s’y attendent absolument pas. 

 

Vous avez vu la chute de l’anecdote ? Ce qui fait que le public rigole à ce moment-là et que vous avez certainement rigolé vous aussi en visionnant l’extrait, c’est la chute totalement inattendue de cette histoire.
Pour maîtriser ce type de blague, vous avez une question à vous poser : Qu’est-ce que les gens attendent de moi que je dise à ce moment-là ? Et vous dites l’opposé.
Ici on s’attend à ce que Djimo l’humoriste donne des raisons pour lesquelles venir à son spectacle. Ce qui le rend drôle à ce moment-là, c’est qu’il fait tout le contraire de ce qu’on attend de lui. 

Observez comment dans ces deux extraits les expressions de ces deux personnes célèbres restent neutres. C’est ce décalage entre leurs expressions et la blague racontée qui rend les choses encore plus drôles.
Les humoristes parlent de cette technique comme la neutralité gestuelle. Fanny Ruwet le manie parfaitement : elle dit quelque chose de complètement absurde, voire gênant, sans aucune réaction sur son visage. C’est ce qui lui permet de mettre son propos en valeur et de créer un effet inattendu. 

 

2 – Se moquer de soi-même 

Saviez-vous que les personnes qui savent le plus rire d’eux-mêmes sont celles qui sont en meilleure santé psychologique ? Tout simplement parce que quand vous savez rire de vous même, vous savez prendre du recul sur des choses honteuses ou difficiles de votre vie et les tourner en autodérision. Mais en plus de faire de vous une personne avec une meilleure santé mentale, l’autodérision est l’un des types d’humour les plus efficaces pour créer un véritable sentiment de sympathie chez autrui. 

En admettant vos faiblesses et vos échecs avec un ton humoristique, vous montrez à l’autre que vous êtes humble et que vous êtes à sa hauteur. Ça vous rend plus humain et plus accessible. L’autodérision, c’est aussi l’art d’anticiper les critiques et les jugements que l’autre pourrait avoir sur vous. Dans cet extrait, Inès Reg vient ajouter un “Oui, j’ai une vie passionnante” sur un ton ironique, ce qui vient rajouter un côté drôle à son anecdote. Pour manier l’autodérision, c’est assez simple : amusez-vous de vos propres faiblesses et de vos échecs. Ça demande d’être lucide sur soi-même, et de connaître ses défauts et ses faiblesses. Quand vous maniez ce type d’humour, vous vous humanisez auprès de votre entourage, et vous montrez que vous avez suffisamment confiance en vous pour risquer d’être ridicule. C’est une forme d’humour très puissante parce qu’en exposant vos faiblesses et vos défauts, vous laissez apparaître votre force. 

Sachez faire la différence entre l’autodérision et vous rabaisser. Utilisez ce type de blague avec parcimonie sous peine de paraître comme une personne qui n’a pas confiance en elle et qui recherche de la validation.

 

3 – La caricature 

Il y a deux façons de raconter une anecdote. La première façon est de simplement raconter les faits en les énonçant les uns après les autres. C’est souvent ennuyeux et les gens arrêtent souvent de vous écouter en cours de route.
La deuxième façon de le faire, et ce qui va captiver et faire rigoler les personnes qui vous écoutent, c’est quand vous allez faire vivre l’anecdote. 

Qu’est-ce que je veux dire par là ? 

C’est que vous allez rentrer dans un personnage et raconter votre anecdote avec de l’excitation et entrain. J’appelle ce type de blague La Caricature parce que vous allez utiliser l’exagération, utiliser votre corps et votre voix pour rendre les choses beaucoup plus drôles. Alors ici on est sur de la scène, mais vous avez vu comment ce comédien, Jason Brokkers, raconte sa blague ? Il prend des intonations de voix, il utilise sa gestuelle, il vit ce qu’il raconte, et c’est ce qui le rend drôle et amusant. 

Ce n’est pas seulement l’anecdote qui est drôle, c’est aussi tout ce qu’il y a autour : sa voix, son langage non verbal et ses expressions faciales. Vous n’avez pas besoin de pondre des punchlines comme Baffie. Vous pouvez simplement raconter des anecdotes de votre vie et faire comme dans cet extrait. 

Vous l’aurez compris : l’humour, ça se travaille. Je pourrais vous dire que l’humour ce n’est pas important, que les gens ne se souviendront plus que vous les avez fait rire ou pas. Mais en réalité, c’est faux. L’humour est comme un muscle : vous devez vous entraîner pour le renforcer. Si vous vous engagez à intégrer une de ces 3 blagues dans vos prochaines conversations, je suis certain que vous saurez aiguiser votre sens de l’humour et devenir la personne qui sait faire rire les autres. 

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Devenir Une Personne Inoubliable

Formation gratuite en accès immédiat

J’accepte de recevoir des informations de la part de socialskills.fr