Prendre le contrôle de ses émotions en 4 étapes

Vous arrive-t-il parfois de vous lever du mauvais pied sans parvenir à redresser la barre ? D’avoir l’impression que votre journée vous échappe sans pouvoir en reprendre le contrôle ?

Vous arrive-t-il aussi parfois de vous lever d’excellente humeur et d’avoir l’impression que tout vous réussit ? Que la vie et les personnes autour de vous vous déroulent le tapis rouge ?

Ceci est le pouvoir de vos émotions.

Nos émotions contrôlent tout dans notre vie : notre humeur, notre état d’esprit, mais également les décisions que l’on prend et les actions qui en découlent.

Autrement dit, si vous voulez changer la qualité de votre vie, vous devez prendre le contrôle de vos émotions !

Mais attention, contrôler vos émotions ne veut pas dire chercher à toutes les maîtriser, mais apprendre à reconnaître votre état émotionnel, ainsi que ce qui l’influence et comment agir efficacement dessus.

 

1 – APPRENDRE À RECONNAÎTRE SON ÉTAT ÉMOTIONNEL

 

Pour la plupart des gens, les émotions et leur fonctionnement restent un mystère. Sans trop savoir pourquoi ni comment, il y a des jours « avec » et des jours « sans ».

Pourtant, tout le monde peut apprendre à améliorer rapidement et fortement la qualité de ses émotions.
Pour cela, la première chose à faire est de devenir plus conscient de ce que vous ressentez.

En ce moment par exemple, êtes-vous plutôt concentré ou plutôt distrait ? Êtes-vous excité à l’idée d’apprendre de nouvelles choses ou enthousiaste à l’idée de changer ? Êtes-vous agacé par toutes ces questions et pressé de passer à la suite ? 😉

Quel que soit le domaine dans lequel vous vous lancez, commencez par apprendre à être plus conscient. Vous affûterez votre capacité à faire des distinctions et celles-ci vous serviront de guide.

Si vous débutez la musique, vous allez apprendre à distinguer les différentes notes et les positions de vos mains sur un instrument. Et si vous vous mettez à courir, vous allez apprendre à distinguer ce qui fait une bonne foulée.

Les experts d’un domaine sont d’ailleurs les personnes capables des distinctions les plus fines. Elles sont le gage d’une plus grande efficacité. Un sportif professionnel sait d’un coup d’œil remarquer si un geste est optimal ou pas. Le musicien, lui, a une oreille aiguisée qui lui permet de détecter la moindre fausse note.

Une fois l’état émotionnel repéré, la deuxième chose à faire, c’est de se demander…

 

2 – EST-CE L’ÉMOTION LA PLUS UTILE POUR MOI EN CE MOMENT ?

 

Je pars du principe que chaque émotion est utile, même celles que l’on appelle habituellement « négatives ». Pourquoi ? Parce qu’elles ont toutes leur place dans certains contextes.

Prenons quelques exemples :

La culpabilité peut vous aider à ne plus jamais reproduire un comportement déplacé que vous avez eu.

La colère peut vous permettre de mobiliser vos ressources et décupler vos forces le jour où l’un de vos proches se fait agresser sous vos yeux.

Maintenant, même si chaque émotion peut être utile, pour un contexte donné, certaines sont plus adaptées.

Être terrorisé avant une prise de parole en public est rarement la meilleure option, ni la plus agréable… Être fou de rage au moment de discuter avec votre partenaire a rarement amélioré la situation…

Prenez donc l’habitude de vous demander quelle émotion vous voulez ressentir !

Une fois que vous savez quelle émotion est la plus adaptée à votre situation, voyons maintenant…

Reprendre le contrôle de ses émotions grâce à la programmation-neuro-linguistique

se créer une vie sur mesure avec la pnl

3 – COMMENT CHANGER VOS ÉMOTIONS

 

3 piliers vont vous permettre de reprendre la main sur vos émotions.

# Focalisation / croyances :

Commençons par un exercice sur la focalisation : prenez 30 secondes et notez mentalement tout ce qui autour de vous est de couleur rouge, absolument tout !

Maintenant, sans lever les yeux de votre écran, décrivez-moi tout ce qui est bleu.

Oui, c’est très compliqué !

En vous concentrant sur la couleur rouge, vous avez créé un point de focalisation dessus et occulté les autres couleurs.

Dans votre vie c’est la même chose.

Certaines personnes se concentrent sur ce qu’elles veulent obtenir et sur les choses qu’elles sont en mesure de changer. On pourrait dire qu’elles sont orientées « solution ».

D’autres se concentrent sur ce qu’elles cherchent à éviter. (Vous avez déjà essayé de conduire en ne regardant que le fossé ? Ce n’est pas une recommandation ! 😉 Elles sont orientées « problème ».

Croyez-vous vraiment que ces deux types de personnes ressentent la même chose ?

Je vous laisse décider de quel côté vous préférez vous ranger !

Nos croyances vont venir amplifier tout ça.

Imaginez quelqu’un qui pense que la vie est :

  • Une grande fête
  • Un fardeau
  • Une opportunité
  • Un combat permanent

Imaginez quelqu’un qui pense que l’amour est :

  • Impossible
  • Un cadeau
  • Une souffrance
  • Partout
  • Un leurre
  • Éphémère

Que vont-ils ressentir et à quoi leur vie va ressembler ?

Nous devrions tous régulièrement prendre le temps de réfléchir à ce que nous croyons et si nous ne devrions pas parfois modifier certaines de nos croyances.

# Physiologie :

Il s’agit de la façon d’utiliser votre corps : votre posture, votre façon de bouger, de respirer l’expression de votre visage.

Plus vous bougez, plus vous ressentez. Les émotions sont créées et nourries par le mouvement.

Avant d’aller plus loin, je vous propose une petite expérience. Jouez le jeu, vous pourriez être surpris !

Commencez par mimer la posture d’une personne profondément dépressive. Autrement dit, affaissez-vous, rentrez vos épaules vers l’avant, baissez la tête, regardez vers le bas …

Tout en conservant cette posture, fermez les yeux et imaginez un escalier qui monte devant vous. Gravissez ces marches et écoutez ce que vous ressentez.

A présent, redressez-vous, tenez-vous bien droit, poitrine sortie, comme si vous étiez très fier et prenez une ou deux profondes inspirations, et mettez un large sourire sur vos lèvres. Fermez les yeux et imaginez à nouveau cet escalier. Montez ces marches et notez votre nouveau ressenti.

Ne ressentez-vous pas une plus grande légèreté dans cette deuxième expérience ?

Prenez l’habitude d’adopter des postures qui vous font du bien, qui vous donnent de l’énergie et un sentiment de puissance.

Pour les plus curieux, je vous laisse découvrir l’excellente conférence TED d’Amy Cuddy sur les « power posture » et leur influence. Bluffant !

Alors dès que vous sentez un coup de mou ou que vous vous préparez pour quelque chose d’important, prenez le contrôle de votre corps, vos émotions suivront !

# Langage :

La façon dont on se parle intérieurement ou à haute voix a également un impact sur ce que l’on ressent.

Si vous dites que vous êtes un peu agacé, pensez-vous que l’effet sera le même que si vous dites que vous êtes fou de rage ?

Cet ami qui a eu un comportement déplacé vous a-t-il déçu ou mis un coup de poignard dans le dos ? Pas tout à fait la même chose…

Nos mots façonnent notre vision du monde donc choisissez-les soigneusement !

Soignez aussi les questions que vous vous posez car elles orientent vos pensées.

Une personne qui rencontre des difficultés dans ses relations sociales peut ainsi se demander :
« pourquoi personne ne me comprend jamais ? » , ou au contraire : « comment améliorer ma façon de communiquer ? »

Vous connaissez à présent trois façons de reprendre rapidement le contrôle de vos émotions. Prises séparément, chacune vous apportera une amélioration considérable, mais c’est combinées qu’elles montreront leur pleine efficacité.

Vous êtes maintenant prêts pour la dernière étape : le conditionnement !

4 – CONDITIONNEZ VOS ÉMOTIONS

 

« Nous sommes ce que nous répétons chaque jour. L’excellence n’est alors plus un acte mais une habitude. » Aristote

Pourquoi les musiciens répètent-ils inlassablement leurs gammes, et les sportifs les mêmes mouvements ?

Parce que c’est la seule façon d’ancrer durablement un comportement, de l’automatiser, et de faire en sorte qu’il devienne une seconde nature et ne nécessite plus qu’un peu d’entretien.

Vos muscles émotionnels doivent être exercés de la même manière que votre physique.

Au départ, les efforts seront peut-être importants mais rapidement vous dépenserez de moins en moins d’énergie et vous prendrez plaisir à observer les résultats !

Alors ne perdez plus une seconde et prenez le contrôle de vos émotions !

Mathieu Soriano

Tags:
Pas de commentaires

Poster un commentaire