5 conseils pour se faire des amis quand on est introverti

introverti timide se faire des amis conseils
Développement personnel

5 conseils pour se faire des amis quand on est introverti

Si comme moi, vous êtes plutôt introverti, vous avez sans doute remarqué à quel point il peut être difficile de se faire des amis. Mais avant de commencer, je pense qu’il faut clarifier quelque chose, qui est la confusion fréquente entre introversion et timidité. L’introverti et le timide ont tous les deux en commun un goût pour la solitude, et un certain retrait par rapport à la vie sociale. Mais la dynamique derrière n’est pas la même :

  • Le timide est celui qui a peur du jugement et du regard des autres ; il s’isole par crainte 
  • L’introverti est celui qui préfère simplement passer du temps seul ; il s’isole pour se recharger

Dans cet article (que vous pouvez regarder en vidéo ici), je ne vais pas vous parler des moyens de dépasser votre peur d’aller vers les autres ; mais je vais vous donner 5 conseils pour nouer des amitiés qui s’accordent avec votre personnalité introvertie. En suivant ces conseils, vous vous sentirez plus à l’aise avec les autres, et vous serez moins tenté de vous isoler.

Conseil numéro 1 : Faites le point sur vos motivations

Avant toute chose, vous devez vous poser la question suivante : Pourquoi ai-je envie de me faire des amis ? Quelles sont mes motivations ? En effet, on peut avoir envie de se faire des amis pour plusieurs raisons : faire la fête et se changer les idées ; trouver un confident ou une confidente ; avoir des conversations profondes… La réponse, vous l’avez déjà au fond de vous, à un niveau inconscient.

La conscientiser va permettre deux choses : D’abord, cela va renforcer votre motivation à vous faire des amis : c’est-à-dire votre motivation à sortir, à répondre aux invitations, à contacter des gens… Ensuite, cela va déterminer la meilleure stratégie à adopter : c’est-à-dire les endroits où aller, les activités à proposer, ou encore le type de personne avec qui sympathiser. En effet, on ne va pas forcément s’entourer des mêmes personnes pour discuter philosophie, et pour danser jusqu’au bout de la nuit ; même si les deux ne sont pas incompatibles.

Conseil numéro 2 : Ne provoquez pas la rencontre

Ce conseil peut sembler paradoxal, mais il est tout à fait logique. Je vais vous expliquer pourquoi : Quand on est introverti, on préfère être seul ; les conventions sociales, les rassemblements, tout cela à tendance à nous fatiguer, voire à nous angoisser.Pour construire des amitiés satisfaisantes, je vous conseille donc de miser sur des rencontres qui se font naturellement, dans un cadre familier.

Concrètement, vous pouvez par exemple :

Prêter attention aux opportunités qui se trouvent déjà autour de vous : vos collègues si vous les appréciez, le sport que vous pratiquez, vos loisirs…Ou bien, vous pouvez creuser une passion, un centre d’intérêt : par exemple en vous inscrivant à un cours, en allant à des concerts, en vous inscrivant à des formations ou des conférences…Ces activités ont en commun de vous faire rencontrer des gens naturellement, en conséquence d’un élément qui vous lie. On est à l’opposé des soirées, ou des applications de rencontre, où les connexions se font de manière un peu aléatoire. Les rencontres naturelles présentent plusieurs avantages pour les introvertis : D’abord, elles permettent de zapper l’étape du small talk et des conventions, que beaucoup d’introvertis trouvent ennuyeuse et sans intérêt. Ensuite, elles évitent d’avoir à chercher un sujet de conversation, puisque celui-ci est déjà présent. Enfin et surtout, cette stratégie vous évite d’avoir à choisir entre votre monde intérieur, vos centres d’intérêt, et votre vie sociale ; elle fait tout simplement le lien entre les deux.

Conseil numéro 3 : Evitez de jouer un rôle

Quand on est introverti, on peut penser qu’il faut avoir l’air plus jovial, ouvert et enjoué pour se faire des amis. Cette technique peut être intéressante à court terme, pour faire bonne impression ; mais elle ne permet pas de se faire des amis à long terme.

Au contraire, rester fidèle à soi-même présente deux avantages :

  • Le premier, c’est que vous allez attirer des personnes qui vous ressemblent et qui vous comprennent.
  • Le second, c’est que vous allez beaucoup moins vous fatiguer à chaque interaction. En effet, même si on ne s’en rend pas compte, jouer un rôle demande un effort. A terme, cela peut vite devenir épuisant et pousser à s’isoler.

Ce conseil de rester soi-même peut sembler évident en apparence, mais il ne l’est pas, pour deux raisons : D’abord, nous sommes tellement habitués à porter un masque social qu’il peut arriver, paradoxalement, de ne plus savoir faire sans. Ensuite, cela demande de travailler certaines de vos croyances limitantes, sur vous-même et sur les autres : par exemple, la croyance que les extravertis plaisent plus en société que les introvertis ; ou que vous n’êtes pas fait pour la vie sociale.

Conseil numéro 4 : Apprenez à vous isoler poliment

En tant qu’introverti, une chose qui avait tendance à me faire fuir, ce sont les cadres d’où il peut être difficile de s’extraire. Par exemple : une soirée en appartement, un mariage, un week-end en groupe ; bref, tous ces événements où il faut rester entouré plusieurs heures, voire plusieurs jours sans échappatoire. Si vous êtes introverti et qu’on vous invite à ce genre d’événement, vous hésitez probablement entre deux options :

  • L’option numéro 1, qui est d’accepter l’invitation sans savoir si on va pouvoir s’échapper
  • Et l’option numéro 2, qui est de refuser systématiquement ces invitations, au risque de vous retrouver exclu du groupe

Heureusement, vous pouvez tout à fait trouver un juste milieu, en apprenant à partir ou à vous isoler de manière polie. 

Attention : ne prévoyez pas l’échappatoire avant la soirée, en prévenant que vous devez partir tôt ; si vous passez un bon moment, cela vous obligera à y mettre fin. Contentez-vous de venir, et si vous ressentez le besoin de partir, faites-le savoir clairement, mais sans paraître agressif ou renfermé. Dites simplement et calmement que vous êtes fatigué, et que vous avez besoin d’un peu de repos. Ce qui compte, ce n’est pas tant ce que vous dites, que la manière dont vous le dites, et votre attitude générale ; tant que vous restez poli et agréable, personne ne pourra vous en vouloir.

Conseil numéro 5 : Allez-y progressivement

Le dernier conseil que je peux vous donner est d’y aller progressivement. En effet, pour un extraverti, la socialisation est quelque chose de naturel, il n’y pense même pas. Pour un introverti au contraire, se faire des amis demande un effort, voire de la réflexion. On peut donc considérer ce processus un peu comme un sport, à pratiquer très graduellement pour éviter de s’épuiser.

Concrètement, cela signifie :

  • Ne pas vous forcer à accepter une invitation quand vous n’avez pas envie ;
  • Ne pas prévoir trop d’événements sociaux dans un laps de temps court ;

Et enfin, parler ouvertement de votre introversion et de votre besoin de solitude aux personnes que vous rencontrez ; mais attention : toujours de manière polie, et sans vous enfermer dans un rôle. Être progressif présente plusieurs avantages : D’abord, vous apprenez à vous connaître et à connaître vos limites, qui peuvent bien sûr évoluer avec le temps. Ensuite, en partageant vos limites avec les autres, vous êtes authentique, ce qui favorise les amitiés durables et sincères. Enfin, mieux vaut refuser un engagement dès le départ, plutôt que de l’accepter et décommander ensuite ; en effet, cela risquerait de vous faire passer pour quelqu’un de peu fiable.

Les conseils très génériques sur la multiplication des rencontres et l’adaptation de votre attitude fonctionnent dans certains cas. Mais ils ne sont pas forcément adaptés aux introvertis, qui recherchent avant tout des amitiés authentiques. Dans tous les cas, gardez en tête que l’introversion n’est pas un handicap ou un défaut à surmonter ; mais simplement une particularité à prendre en compte.

Laissez votre pensée ici

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *