3 phrases pour répondre à n’importe quelle insulte

limites
Charisme Conversation Gestion des émotions

3 phrases pour répondre à n’importe quelle insulte

Beaucoup de gens pensent que la faculté de répondre aux insultes est innée.

Il y aurait d’un côté ceux qui ont de la répartie, et de l’autre ceux qui sont sans défense.

Moi je pense que c’est complètement faux.

Il y a des outils et des mécanismes dont vous pouvez vous servir pour ne plus être à la merci de n’importe quelle insulte.

J’ai décidé d’en partager 3 avec vous aujourd’hui.

1. Inversez la hiérarchie de valeurs

 

Ce que vous devez comprendre, c’est que quand quelqu’un vous insulte, il essaye de vous faire vous sentir inférieur.

Quelqu’un va pointer du doigt quelque chose que vous êtes, ou que vous faites, en impliquant qu’il s’agit de quelque chose de négatif.

Un des meilleurs moyens de répondre quand vous êtes confronté à ça, c’est d’inverser la hiérarchie de valeurs qui a été établie par votre adversaire.

Vous allez vous réapproprier ce que votre adversaire est en train de pointer du doigt en l’utilisant comme une force.

Je vais vous donner un exemple qui me fait beaucoup rire et qui illustre parfaitement ça, c’est un échange sur le plateau d’Ardisson.

D’ailleurs c’est une des seules fois à ma connaissance où quelqu’un a réussi à humilier Laurent Baffie en direct comme ça.

C’est un échange que j’adore parce qu’à première vue, on pourrait penser que Régine a eu un coup de génie passager pour réussir à contre attaquer comme ça.

Mais en fait, pas du tout.

Elle a expliqué après qu’elle était venue sur l’émission avec l’envie de dominer Baffie qui l’avait insultée sur son physique.

Donc Régine va saisir au vol l’insulte de Baffie sur sa vie sexuelle et va la retourner contre lui.

Elle prend ce qu’il lui reproche – le rire après le sexe – et elle le transforme en quelque chose de positif pour l’humilier.

Je vous conseille de vous entrainer à opérer cette inversion de valeur à chaque fois que vous entendez une insulte.

Faites-le dans votre tête et ça vous viendra peu à peu sur le coup quand vous serez confronté à ça.

 

2. Inversez le rapport de domination

 

Un autre type de réponse que vous pouvez mettre en place quand quelqu’un vous insulte, c’est d’inverser la dynamique de domination qui s’est mise en place.

Je vais vous donner un exemple pour que vous compreniez comment ça fonctionne.

J’ai un ami qui est très grand, il doit faire plus d’1m90, et il est très fin, donc ça donne un type de physique assez particulier et il se fait souvent charrier dessus.

On était sortis prendre un verre il y a 1 ou 2 ans près du Canal de l’Ourcq et on a rencontré un groupe d’inconnus qui nous ont proposé de nous joindre à eux.

Donc on s’installe, on passe un bon moment, et mon ami commence à se faire draguer par une des femmes qu’on venait de rencontrer.

Ca n’a pas du tout plu à un des types du groupe, qui a lancé une pique assez violente à mon ami sur sa morphologie et particulièrement sur sa taille.

Là il y a eu un silence, personne ne savait comment mon ami allait réagir.

Il a bu une gorgée de bière et il a fait un clin d’œil au type en répondant :

« Tu sais, c’est pas parce que tu es plus petit que tu dois te sentir inférieur ».

Là évidemment, le gars ne savait plus où se mettre.

Ca l’a calmé et ensuite il a essayé de se remettre mon ami dans la poche pendant toute la soirée.

Cette inversion de la dynamique de domination, c’est un conseil un peu plus offensif que le précédent. Faites attention à quand et avec qui vous l’utilisez.

 

3. Détournez le sens de l’insulte pour contre-attaquer

 

Un autre moyen très efficace que vous pouvez utiliser pour contre-attaquer, c’est de faire semblant d’avoir mal compris l’insulte.

Vous allez pouvoir donner un nouveau sens à ce qu’on vous reproche pour humilier votre adversaire.

On a assisté à un exemple parfait de détournement lors du débat présidentiel de 2016 entre Trump et Clinton.

Là, Clinton se félicite que quelqu’un comme Trump ne soit pas aux commandes.

Elle implique que parce qu’il ment et propage des fake news, il ne faut pas qu’il soit à un poste de décision.

Trump détourne le sens de son insulte en expliquant que c’est effectivement mieux pour elle qu’il ne soit pas aux commandes, parce qu’elle serait envoyée en prison.

C’est un type de phrase qui est un peu plus difficile à répliquer que les précédents.
Il peut vous être utile quand vous débattez avec quelqu’un par exemple, si on vous insulte gratuitement.

Ca va détourner l’attention sur la faiblesse d’argumentation de votre adversaire plutôt que sur l’objet de ses insultes.

 

***

 

Les trois types de phrase que je viens de vous conseiller sont évolutifs, ils n’ont pas la même intensité.

Face à quelqu’un qui vous insulte, je vous conseille de passer par le premier et le 2e conseil en priorité parce qu’ils peuvent être utilisés avec humour et légèreté.

Gardez le 3e pour faire face aux casse-cous qui n’auraient pas compris vos avertissements.

Laissez votre pensée ici

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *