5 conseils simples pour attirer et fasciner votre entourage

maxresdefault
Charisme

5 conseils simples pour attirer et fasciner votre entourage

Je suis sûr que ça vous est déjà arrivé: vous regardez un film, et vous êtes sensé être attiré par l’héroïne ou le héros… mais en fait vous vous retrouvez à être fasciné par les anti-héros.

Et bien en fait il y a une raison à ça : l’esprit humain est naturellement attiré par la transgression.

C’est une idée qui est notamment développée par Freud dans Au-delà du principe de plaisir. Il explique dans ce livre que nous sommes tiraillés entre une pulsion de vie (eros) et une pulsion de mort (thanatos).

C’est exactement cette attirance pour la transgression qui fait que certaines personnes moralement discutables fascinent tout leur entourage. Vous en avez probablement un ou une en tête parmi vos connaissances : une personnalité qui se démarque, qui est profondément indépendante, et qui fascine ses proches.

D’ailleurs vous pouvez retrouver ce mécanisme à l’œuvre dans deux tropes omniprésents au cinéma : la « femme fatale » et le « bad guy ».

Comme l’indique son nom, la femme fatale est fatale parce qu’elle est dangereuse, parce qu’elle est entourée d’une aura de transgression. C’est la même chose pour les « bad guys », les mauvais garçons. Ils nous attirent parce que notre cerveau ne peut pas s’empêcher d’être attiré par le danger et par le risque.

Dans cet article je vais vous donner 5 conseils qui vont vous aider à cultiver cette aura de transgression avec intelligence, et surtout sans prendre de risque inutile.

Les 5 points qu’on va aborder sont complémentaires, ils vont vous permettre de cultiver ce halo de fascination et de risque.

C’est parti.

1. Développez votre aura sexuelle grâce au risque

 

Quand on dit que quelqu’un a une aura sexuelle, ça se résume en général à une chose : son intensité de présence.

Et une des meilleures manières que vous avez d’augmenter votre intensité de présence, c’est d’insuffler du risque dans votre vie quotidienne.

Je m’explique : vous avez surement remarqué que quand on est en présence d’une situation ou d’une personne qu’on perçoit comme imprévisible, nos sens s’éveillent et on se sent profondément lié.

Lié à la fois

  • à la situation
    et
  • à la personne qui nous fait ressentir ces émotions.

Cette intensité et cette attirance qu’on ressent face au risque, c’est une des raisons qui expliquent le fort attrait ces dernières années pour des films mainstreams qui mettent en scène du soft BDSM, comme la saga 50 shades of grey ou la série Bonding.

D’ailleurs dans son livre Bondage ; théorie érotique des cordes et de l’attachement, la chercheuse Magali Croset-Calisto explique que l’expression bondage vient de « to bond » en anglais qui signifie lier.

C’est autant

  • un lien physique avec des cordes
  • qu’un lien émotionnel lié au risque partagé.

Concrètement, pour développer cette aura sexuelle liée au risque, vous devez apprendre à vous pousser, à aller au bout des choses. Alors bien sûr il ne s’agit pas de vous mettre pas en danger ou de mettre en danger les autres.

Mais je vais vous donner un exercice que vous pouvez faire plusieurs fois par jour.

Vous allez vous poser une question simple : qu’est-ce que je pourrais faire dans cette situation pour conserver l’intensité, pour aller au bout de l’action ?

C’est en apprenant à apprivoiser l’intensité que vous allez réussir à faire ressentir du risque à vos interlocuteurs. Il y a une infinité de situations sur lesquelles vous pouvez travailler pour aller au bout des choses.

Par exemple quand vous envoyez un email au travail, faites l’exercice de supprimer les formules où vous vous excusez d’exister pour ne garder que l’essentiel du message.

Ou un autre exemple : quand vous offrez un cadeau, entrainez-vous à ne plus glisser de petites phrases pour dissiper l’intensité de la situation.

Vous conservez l’intensité de la situation, vous offrez votre cadeau en regardant la personne droit dans les yeux.

2. Apprenez à devenir imprévisible

Souvent, quand on pense à quelqu’un d’imprévisible, on a une image complètement faussée en tête :

On pense à quelqu’un qui prend un billet d’avion du jour au lendemain pour partir on ne sait pas où.

Mais ça en réalité c’est un exemple extrême.

Il y a une manière beaucoup plus simple de cultiver cette imprévisibilité : Arrêtez de rendre des comptes sur votre temps.

Arrêtez de vous justifier sur la manière dont vous organisez votre temps. Si vous devez quitter le travail ou un verre entre amis plus tôt, arrêtez d’expliquer systématiquement où vous allez et ce que vous allez faire. Si un collègue vous sollicite pour une réunion d’1h30, vous pouvez lui fixer 30 minutes avant une autre réunion sans vous excuser et sans négocier.

C’est une manière de cultiver l’imprévisibilité parce que tout le monde n’est pas en permanence au courant de tous les détails de votre emploi du temps et de votre temps libre.

Attention, il y a un point sur lequel vous devez faire attention : ce conseil, c’est un conseil à double tranchant, et il y a une bonne et une mauvaise manière de l’appliquer.

La mauvaise manière, c’est de donner l’impression que vous êtes tout le temps indisponible et que vous ne considérez pas vos interlocuteurs.

C’est un piège dans lequel beaucoup de personnes tombent, particulièrement des personnes qui ont des responsabilités et peu de temps libre.

Ce sont des gens qui nous donnent constamment l’impression qu’on les dérange, et ça c’est tout l’inverse de quelqu’un d’attirant ou de charmant.

La bonne manière de faire, c’est de vous dire que même si vous ne restez quelque part qu’une demi heure, vous devez donnez l’impression à vos interlocuteurs de les considérer pleinement, d’être pleinement présent à ce que vous faites.

Quand vous êtes à une tâche ou une conversation, même si elle ne dure que quelques minutes, vous ne devez pas vous projeter ou penser à ce que vous allez faire après. Ca passe par du feedback non verbal, un regard direct, un langage corporel engagé, et d’autres choses.

Les personnes qui peuvent vous inspirer parce qu’elles maitrisent parfaitement cet équilibre, ce sont les  hommes politiques, particulièrement quand ils tiennent des meetings de campagne. Ils n’ont que quelques secondes à consacrer à leurs supporters, mais ils arrivent malgré tout à incarner une telle présence que tout le monde se sent considéré.

 

3. Dosez vos prises de risque

Ne tombez pas dans le piège de vous mettre à faire n’importe quoi ou à mettre les gens en danger parce que non seulement vous allez passer pour un danger public mais en plus ça ne va pas aider votre charisme. La fascination pour la transgression, elle ne repose pas sur une transgression de tous les instants.

Au contraire, c’est une aura qui peut naitre d’une réputation qui repose sur quelques évènements, 1 ou 2 coups d’éclat.

Il vous suffit quand vous arrivez dans un nouvel environnement de poser un ou deux actes et ça suffit, pour le reste vous n’avez plus qu’à vous reposer sur la perception de votre entourage.

Votre aura peut aussi être établie simplement en pratiquant des hobbies qu’on perçoit comme risqués ou transgressifs : le pole dance, placer de l’argent en bourse, le shibari, ou une activité qui vous amène à vous produire sur scène comme la musique ou la danse.

Vous avez peut être remarqué que quand vous voyez quelqu’un se produire sur scène, pendant une conférence, une pièce de théâtre ou un concert, vous ressentez une attraction.

Ca repose encore une fois en partie sur la perception du risque : quelqu’un qui se produit sur une scène ou qui prend la parole se met en danger parce qu’il est en improvisation.

Ce que vous devez en retenir c’est qu’il y a mille et une manière d’exploiter cette fascination pour le risque, et qu’il vous suffit d’en cultiver une ou deux pour bénéficier de cette aura.

 

4. Exploitez votre vulnérabilité

Ca va peut-être vous paraitre contre intuitif mais votre vulnérabilité est une excellente alliée pour cultiver une présence au monde pleine et intense. Si vous apprenez à exprimer et à apprivoiser votre vulnérabilité sans faire de compromis et sans vous excuser, ça va permettre à votre entourage d’appréhender toute la complexité de votre personnalité.

Le but, c’est de donner à voir le plus de facettes possibles de vous, particulièrement si ces facettes sont en apparence contradictoires :

Quelqu’un qui est ferme et sait se faire respecter par exemple, mais sait dans le même temps partager sa vulnérabilité.

C’est un mécanisme qui est souvent exploité au cinéma, où on nous donne à voir des personnages très affirmés qui sont aussi très vulnérables.

On est souvent très attirés par ces personnages en partie parce qu’on sent que ce sont des personnages qui habitent différents états pleinement et qui ont une amplitude émotionnelle très large.

Si vous arrivez à apprivoiser votre vulnérabilité et à l’exprimer, ça va vous faire apparaitre dans toute votre complexité, comme un être qui n’est pas monolithique.

Et surtout ça va donner à vos proches le sentiment d’être élus, parce qu’ils ont un accès privilégié à toutes vos facettes et votre amplitude émotionnelle.

 

5. Cultivez une prise de parole à fort impact

 

Et enfin, dernier conseil : si vous souhaitez exploiter cette fascination que sucite le risque, vous devez apprendre à cultiver une prise de parole à fort impact.

Cet impact va passer par 2 choses :

  • le fond, la teneur de votre prise de parole
  • le volume, c’est-à-dire la quantité de temps de parole que vous occupez

Vous devez viser à parler peu, mais parler de manière efficace. Ca va faire qu’à chaque fois que vous allez vous exprimer, dans un contexte professionnel ou amical par exemple, les gens vont vous écouter parce qu’ils savent que vous ne parlez pas à la légère.

Ca peut passer par le fait de développer votre courage et votre audace de dire des choses que personne d’autre n’ose dire. Vous pouvez même souligner votre audace avec subtilité en utilisant une expression comme « bon, il faut qu’on parle de l’éléphant dans la pièce, X Y Z » par exemple.

Un autre moyen que vous avez à votre disposition, c’est de travailler votre répartie parce qu’elle va vous permettre d’injecter du risque très rapidement dans une situation.

***

Ce que vous pouvez retenir de tout ça, c’est que le meilleur moyen de fasciner et d’attirer à soi, c’est de susciter du risque et de l’imprévisibilité.

Mais c’est un art difficile à maitriser parce qu’il repose sur un équilibre : si vous en faites trop, vous allez avoir l’effet inverse de ce que vous recherchiez.

En appliquant ces 5 conseils, vous allez apprendre à infuser de la transgression de manière élégante et proportionnée.

 

Laissez votre pensée ici

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *