Sortir de la timidité en 4 étapes

maxresdefault
Confiance en soi

Sortir de la timidité en 4 étapes

Soyons honnête, sortir de  la timidité n’est pas une promenade dans le parc avec frifri, le bichon maltais de votre voisine, disons que c’est plus une promenade à la Sierra Nevada avec une paire de ballerine aux pieds et Emmanuel Macron en chef de cordée qui vous fait la description des différents points de vue.
Ceci dit comme tout voyage a un début, puisse cette vidéo en constituer le village départ ou bien d’étape pour certains qui ont déjà attaqué la rando, car je vais vous donner 4 idées testées et approuvées pour travailler sur votre timidité.

1 – Se mettre dans des situations délicates (mais pas trop)

Voici un exercice tout à fait intéressant pour sortir de votre zone de confort.

Demain au moment de vous habiller, vous allez enfiler des chaussettes de deux couleurs différentes et vous allez faire votre journée normalement. Alors, au début vous allez vous sentir très mal à l’aise, car vous pensez que vous allez attirer le regard des gens sur vous, ainsi que peut être des remarques ou des moqueries. Peut être, allez vous susciter deux/trois remarques amusées, mais là n’est pas la question.
Le but de l’expérience n’est pas de gérer ces remarques.
Ce qui m’importe c’est au qu’au bout d’un moment et peut-être même à la fin de cette première journée, vous allez oublier ce que les autres pensent de vous et vous serez capable de recommencer l’expérience le lendemain, sans que ça ne vous provoque de gêne particulière et c’est ça qui est très intéressant.

Parce que le timide ou la timide utilise énormément de bandes passantes pour se soucier du regard des autres et pour calculer ses actions en fonction de ces regards.
Pour se désensibiliser, rien ne vaut de petites expériences comme celle ci, qui n’auront aucun réel impact sur votre vie, si ce n’est de vous apprendre à vous détacher.

Et si jamais on vous pose la question de ces chaussettes différentes, dites simplement que vous n’étiez pas réveillé ce matin.

2 – Augmenter votre nombre de prise de contact 

On va prendre le taureau par les corne en commençant par l’étape la plus logique mais aussi la plus déplaisante. Si vous êtes timide, vous n’aimez certainement pas parler à des personnes que vous ne connaissez pas et vous évitez autant que faire se peut de vous retrouver dans des situations où vous devez parler avec des inconnus. 

De même que le maçon a besoin de briques pour construire son mur, pour travailler sur votre capacité à vous ouvrir vous avez besoin d’interaction avec le monde.  Même si vous ne faites spécifiquement rien de spécial de ces interactions, vous allez petit à petit vous assouplir et cumuler de l’expérience par la force des choses.
En ce qui me concerne, une des premières expériences qui m’a fait sortir de ma timidité d’adolescent, c’est d’avoir travaillé à la vente dans une boutique de charcuterie artisanale à St Fulgent des Ornes. Vous avez l’image en tête ? Parfait on peut poursuivre.

Pour commencer, regardez ce que vous faites de votre temps libre, et essayez d’y intégrer des activités qui vous confrontent à d’autres personnes. Vous devez vous forcer à être autour de personnes que vous ne connaissez pas. Les plus malins pensent immédiatement aux cours de théâtre, c’est une bonne idée mais je pense que pour une bonne partie des timides la marche est déjà super haute. Pourquoi, ne pas commencer par quelque chose de très simple et d’utile, comme faire du bénévolat une fois de temps en temps. Je pense à ces gens qui nettoient les plages par exemple ou qui nettoient Paris. Vous pouvez également participer à une brocante, c’est très bête mais vous êtes sûr de parler à 50 personnes dans la même journée. Ici en Espagne, où je vis une partie de l’année, il y a les groupes de randonnées…. Bon je ne vais pas vous faire la liste des toutes les activités, vous avez compris l’idée. 

3 – N’attendez jamais qu’on vous donne la parole 

Quand on est timide et qu’on se trouve dans un groupe, on peut vite se retrouver dans une situation passive où on va attendre qu’on nous donne la parole. 
Comprenez une chose : c’est à vous de créer votre espace dans la discussion et de prendre votre place. Personne ne vous donnera jamais la parole en disant “Et toi, qu’est-ce que tu en penses ?”. Il faut que vous preniez votre place. Au début, commencez par déjà être présent physiquement dans la conversation. Hochez la tête, échangez des regards avec les gens du groupe… Ce sera la première étape pour éviter de rentrer dans votre tête et de réfléchir à ce que vous allez dire.

Mon conseil, quand vous devez prendre la parole en groupe, ne réfléchissez pas. Même si ce que vous dites n’est pas le plus percutant, ce qu’on veut c’est que vous matchiez avec le sujet. Si vous réfléchissez trop à ce que vous allez dire, vous allez perdre le fil de la conversation et vous allez réagir beaucoup trop tard. Alors, dans votre prochaine discussion de groupe, soyez pleinement présent. Réagissez le plus possible et n’essayez pas de trop réfléchir. 

4 – Le jeu des 60 secondes

Pour rendre la chose un peu plus amusante au quotidien, vous pouvez en faire un jeu et vous donner des défis à accomplir au quotidien. Voici venir le jeu des 60 secondes. Le but est simple. Dès que vous arrivez dans un nouvel endroit (café, réunion, magasin, qu’importe), vous vous donnez 60 secondes pour vous adresser à quelqu’un et dire bonjour. 

Que vous disiez bonjour ou autre chose, qu’importe, l’objectif est de parler avant de commencer à rationaliser le processus. Vous devez apprendre à contourner votre peur et à faire les choses avant que votre cerveau commencer à batailler pour vous éviter de sortir de votre zone de confort. Parfois ce petit jeu va vous ouvrir des portes ou vous mener dans des situations plutôt comiques qui seront autant de choses que vous pourrez raconter à vos amis pour tenir des discussions. Il y a des gens à qui il n’arrive rien, c’est à dire qu’ils se contentent de vivre en consommant différentes denrées et en produisant autre chose. C’est une solution pour ne pas devenir cette personne à votre insu et de toujours avoir un truc à raconter quand on demande quoi de neuf

Conclusion

Il n’y a ni formule, ni pilule magique pour vous débarrasser définitivement de votre timidité. C’est en sortant de votre zone de confort et en vous confrontant à des gens que vous serez de plus en plus à l’aise. 
N’oubliez pas que tout commence par changer votre état d’esprit et de prendre la décision de sortir de votre timidité. Puis il ne vous restera plus qu’à implémenter ces 4 étapes dans votre quotidien. 

Mettez vous des défis chaque jour et essayez de parler à des inconnus. Vous serez certainement mal à l’aise au début mais plus vous vous habituerez à le faire, plus ça deviendra facile. 

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Devenir Une Personne Inoubliable

Formation gratuite en accès immédiat

J’accepte de recevoir des informations de la part de socialskills.fr