Manque de conversation : l’erreur la plus courante

Le langage est ce qui nous lie, c’est par les mots que vous vous introduirez dans l’esprit de vos interlocuteurs pour y laisser une impression. C’est par eux que vous allez leur faire ressentir des émotions. C’est par eux que vous allez transmettre des connaissances. C’est par eux qu’ils vont se souvenir de vous. D’une certaine façon, les mots sont comme un virus et comme tout virus il leur faut trouver une entrée. Généralement, les virus n’attendent pas qu’on leur ouvre la porte, il procèdent par ruse et savent trouver le bon moment pour se frayer un chemin. Là vous vous dites que je suis un grand malade, au mieux vous vous demandez ou je veux en venir. Patience, j’y arrive !

La plupart des gens ne saisissent pas cette occasion

L’autre jour j’ai mené une petite expérience, à chacune des personnes à qui j’ai adressé la parole (environ une dizaine) j’ai posé machinalement la question « Quoi de neuf ? » après que nous nous soyons salué et j’ai prêté une attention particulière à leur façon de répondre. Deux seulement m’ont répondu par une information ou une anecdote. Une seule des personne m’a répondu en amenant un élément nouveau (en l’occurence c’était « j’ai hâte de partir en voyage »), ce qui a orienté la conversation sur sa prochaine destination, mais la majorité m’a répondu « rien de spécial » ou l’une de ses nombreuses variantes.

Ce genre de question est une occasion idéale que saisissent peu de gens pour faire prendre à la discussion la tournure qu’ils souhaitent. Quand on vous pose ce genre de petites questions protocolaires, votre liberté de réponse est totale. Répondre à la question « quoi de neuf » est difficile, il faut faire un effort pour se souvenir de la dernière fois ou vous avez échangé et trouvé une chose digne d’être racontée que l’autre ne sache pas déjà. On fini par produire une réponse fade qui risque d’orienter vers une conversation fade, en particulier quand il s’agit d’un interlocuteur qui ne vous connait pas bien et qui ne sait pas quelle personne géniale vous êtes. Ne répondez pas logiquement à la question, allez là où ça vous chante et dites ce que vous voulez montrer de vous.

Ce que vous pouvez en faire

Vous ne savez pas si la discussion va se prolonger et quand bien même, on vous ne vous proposera jamais clairement un moment pour briller et faire une impression du tonnerre. Ce moment, vous devez le saisir et vous y engouffrer et c’est justement là  l’on s’attend à entendre un flot de banalités que vous devez vous démarquer.

Les possibilités sont innombrables. Une chose que j’adore faire c’est de raconter des craques de plus en plus gros jusqu’à ce que la personne comprenne le truc et s’en amuse.

S’il s’agit d’une personne que vous voulez séduire vous pouvez intriguer.

Vous pouvez parler immédiatement d’un futur projet personnel ou professionnel et solliciter les conseils de votre interlocuteur.

Vous pouvez également vous servir de ce moment pour prescrire quelque chose.

Alors non, je ne parle pas de médicaments, mais l’idée est à peu près la même et vous le faites déjà quand vous dites à quelqu’un, de regarder telle série ou de lire tel livre. Il ne s’agit pas juste de conseiller en lâchant un nom d’auteur ou un titre, mais de donner profondément envie à une personne de vous suivre, ce que j’ai appris à faire à un grand nombre de mes clients dans mes formations.

On vous posera surement cette question un tas de fois ces jours-ci. Essayez de vous en servir et de répondre différemment à chaque fois et de voir comment vous pouvez influencer la conversation qui va suivre. Développer ce genre de compétences s’apprend, vous pouvez suivre notre Masterclass vidéo dédiée à l’art de la conversation, elle a déjà été suivie par plusieurs centaines de personnes et fait partie de nos Best Sellers.

ACCEDER MAINTENANT

 

 

Pas de commentaires

Poster un commentaire