Comment réagir à l’intimidation ?

intimidation
Confiance en soi

Comment réagir à l’intimidation ?

Quand on tente de vous intimider, c’est le plus souvent afin d’obtenir quelque chose de vous. Que vous acceptiez une demande, que vous n’accepteriez pas autrement
Dans cet article, je vais vous partager 4 conseils pour se dépêtrer d’une telle situation

1 – Identifier l’intimidation


Il arrive qu’on ne reconnaisse pas toujours directement une situation d’intimidation quand on la vit car l’intimidation peut prendre des formes assez variées. Elle peut également être assez insidieuse et vous pourriez la méprendre pour de l’insistance ou pour une pression que vous mettriez vous-même sur vos épaules. C’est pourquoi il est important d’apprendre à reconnaître une situation d’intimidation quand on la vit.

Une règle simple : si vous ressentez une pression pour faire quelque chose que vous n’avez pas envie de faire et que vous sentez que votre intégrité physique ou psychologique est en jeu ou encore qu’il y a une forme de chantage, qui pourrait vous nuire, si vous refusiez c’est qu’il s’agit d’intimidation.

Demandez-vous également si ce qu’on vous demande est justifié, d’après votre propre code moral ou d’après votre bon sens. Le plus souvent, une tentative d’intimidation, ça commence par être verbal. Quand cela ne suffit plus, elle peut devenir non verbale, parfois avec des choses très simples comme augmenter le ton. Quand on en arrive là, c’est déjà un échec et la seule véritable solution c’est de s’extirper, quand c’est possible. Pour éviter d’en arriver là, il existe des stratégies pour réagir à l’intimidation verbale avant que ça n’aille plus loin, c’est ce que nous allons voir.

2 – Mettre les pieds dans le plat


Ce conseil vise à désamorcer la situation en essayant de faire comprendre à votre interlocuteur que vous n’allez pas entrer dans la danse avec lui.
Vous refusez de participer au jeu de l’intimidation et pour cela, je vous conseille de mettre un stop directement.
Vous devez clairement signifier qu’il dépasse les bornes. Pour cela, vous pouvez dire : Je vais réfléchir à ta demande, mais il n’y a pas besoin d’essayer de m’intimider pour arriver à tes fins.

Premièrement, vous vous laissez une porte de sortie pour éconduire plus facilement la personne en lui disant que vous allez réfléchir.
De plus, vous prenez de la hauteur sur la situation. Vous montrez que vous êtes parfaitement conscient du petit tour de passe-passe de votre interlocuteur.

Cette technique repose sur un principe psychologique simple :
Plus vous montrez que vous êtes prêts à vous défendre, moins vous êtes susceptibles d’être agressé.

Prenez soin de mentionner ce qui vous paraît injuste dans la demande de votre interlocuteur. C’est d’autant plus important de ne pas se laisser faire et de fixer ses limites. Et ça, dès le début si vous n’êtes pas vigilant, s’il a l’habitude d’obtenir ce qu’il veut ainsi, et qu’il n’a pas l’habitude d’être confronté vous imposerez le respect en faisant face. Et ce respect ne dépend pas de votre statut dans la boîte, de votre statut social, de votre âge, ou que sais-je encore. La gêne que vous auriez alors pu ressentir est directement transférée sur ses épaules, du moins elle est partagée entre vous. Bien souvent, c’est suffisant pour décourager cette personne de recommencer. Et je dirais même qu’après ça, cette personne vous respectera plus.

3 – Prendre à partie autour de vous


Une des conditions de réussite d’une tentative d’intimidation, c’est d’isoler la victime. D’ailleurs, il n’y a pas de hasard, c’est sur internet que les tentatives d’intimidations ou de harcèlement sont les plus nombreuses. Car les victimes sont souvent isolées et les agresseurs anonymes, contrairement à un lieu public. C’est pourquoi dans une situation d’intimidation réelle, vous devez prendre à parti quelqu’un autour de vous, quand l’environnement le permet. Vous ne devez pas vous isoler. Vous pouvez prétendre demander l’avis de quelqu’un pour l’intégrer dans la conversation, par exemple. Quelqu’un en qui vous avez confiance, ou quelqu’un dont vous estimez qu’il est plutôt neutre par rapport à la situation.

“Tiens, untel me demande ceci, qu’en penses-tu ? ça me paraît étrange/indécent”

De cette façon vous n’êtes plus dans un face à face, votre détracteur doit pondérer ses propos, voire reculer car les bullys détestent qu’on révèle au grand jour leur petite manigance et pour cette raison ils préféreront l’abandon à la confrontation.

4 – Contrôler votre réaction


Quand vous ressentez une pression, votre corps va envoyer un faisceau d’indices qui trahissent votre intimidation.
Vous devez faire un effort actif pour contrôler ces paramètres.

La première chose c’est votre posture : Vous devez d’office vous mettre au même niveau que l’agresseur. Si vous êtes assis, lui debout, levez vous. C’est déjà un premier indice qui montre votre disposition à ne pas vous laisser faire. On a également tendance à se raidir voire à se figer et s’immobiliser. Pour éviter ça, prenez de l’espace. Essayez d’imaginer une zone autour de vous qui correspond à votre envergure les bras ouverts. Cette zone, c’est la vôtre. Occupez là et essayez de ne pas être trop ancré dans le sol.

La deuxième chose, c’est votre voix : Quand on subit une situation injuste, une intimidation par exemple, on peut avoir peur ou être en colère et ça se manifeste dans notre voix. On se précipite, c’est saccadé et nos émotions se mêlent à notre diction et nous desservent totalement. C’est pourquoi vous devez faire un effort pour contrôler votre débit de parole.

CONCLUSION

Pour résumer : Concentrez-vous sur votre respiration, votre voix doit venir de votre cage thoracique.
Utilisez une intonation descendante. Une phrase déclarative doit toujours finir par une intonation descendante sinon elle ressemble à une question. Cela vous mettrait dans une situation de demandeur.
C’est une chose à éviter de manière générale, mais ne pas y prêter attention dans une telle situation, c’est se rendre encore plus vulnérable et tendre le bâton pour se faire battre.
Car chaque petit signal de détresse de votre part va galvaniser votre agresseur et le renforcer dans sa démarche.

Écrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Devenir Une Personne Inoubliable

Formation gratuite en accès immédiat

J’accepte de recevoir des informations de la part de socialskills.fr