Comment se défendre sans être agressif (3 conseils)

maxresdefault
Aisance sociale Confiance en soi

Comment se défendre sans être agressif (3 conseils)

Quand vous vous faites agresser verbalement par quelqu’un, en général vous avez envie de répliquer très fermement pour mettre fin à l’interaction.

Le problème, c’est qu’il y a des situations où vous ne pouvez pas mettre des upercuts verbaux comme ça en toute impunité : au travail par exemple, ou en public. Beaucoup de gens ne savent pas comment réagir quand ils sont confrontés à ça, parce qu’il faut à la fois

  • dissiper l’attaque sans être agressif,
  • et à la fois ne pas perdre la face.

Je vous donne 3 conseils pour répondre à ces situations.

On y va.

 

1er conseil : Ridiculisez la remarque avec humour

Le premier conseil que je peux vous donner, c’est d’utiliser l’humour pour ridiculiser la remarque qu’on vient de vous faire.

On va regarder ensemble un extrait où Jennifer Lawrence le fait très bien.

Une journaliste essaye de l’embarrasser en lui demandant pourquoi elle est tombée.

Et là, Lawrence utilise le sarcasme et l’autodérision en disant « Qu’est-ce qu’il s’est passé, je l’ai fait exprès ».

Son autodérision lui permet de s’en tirer, c’est très sympathique aux yeux du public et ça désamorce complètement la remarque malveillante de la journaliste.

Vous pouvez aussi remarquer son honnêteté et sa candeur à la fin de l’extrait quand elle explique qu’elle est tombée à cause de sa robe : gardez-le en tête, on en reparlera dans la suite de la vidéo.

 

2e conseil : posez des questions pour exposer les intentions de votre interlocuteur

 

Une des plus grandes difficultés quand vous êtes confrontés à une attaque non frontale, c’est que c’est une pique latente.

Quand c’est frontal, vous pouvez répondre directement et fermement sans état d’âme.

Mais c’est beaucoup plus difficile d’être ferme face à quelqu’un qui est passif agressif, ou qui ne dévoile pas directement ses intentions malveillantes.

Dans ces cas-là, je vous conseille de poser des questions à votre interlocuteur pour le forcer à expliciter ce qu’il ou elle a dissimulé derrière sa remarque.

Vous pouvez voir ici que Tom Hardy demande explicitement au journaliste s’il est en train de l’interroger de manière déguisée sur sa sexualité.

Le journaliste est forcé de réponde oui, et là Tom Hardy lui demande : pourquoi.

Et ensuite, une fois qu’il a mis à jour les intentions réelles du journaliste, il clôt l’échange très fermement.

En fait en posant des questions de manière neutre vous pouvez complètement renverser le rapport de force.

Quelqu’un vous a fait une remarque malveillante pour vous embarrasser, et vous le forcez à assumer sa malveillance aux yeux de tous.

Une autre manière que vous pouvez utiliser pour crever l’abcès, c’est de reformuler directement les remarques.

Ici Scarlett Johanson décide de ne pas poser de question, mais de reformuler les remarques que le journaliste vient de lui faire sur ses sous-vêtements.

Vous pouvez vous en servir face à une remarque inappropriée pour insister sur le caractère déplacé de la remarque qu’on vous a faite.

 

3e conseil : Utilisez l’honnêteté et la candeur pour désamorcer la situation

 

Un 3e moyen à votre disposition pour désamorcer complètement la situation, c’est d’utiliser votre honnêteté pour vous extraire directement du rapport de force.

En fait quand quelqu’un vous attaque, il instaure un rapport de force.

Et un rapport de force, c’est comme le tango et c’est comme les échecs : il faut être deux.

Et ce que beaucoup de gens oublient, c’est que ce rapport de force, vous avez le choix de le décliner.

Regardez la manière dont Céline Dion s’y prend face à Ellen.

Vous pouvez voir qu’il n’y a aucune répartie et aucun tour de force dans la réponse de Céline Dion, c’est une réponse très sensible et très candide.

Ca fait passer Ellen pour quelqu’un de malveillant pour avoir voulu la taquiner sur quelque chose d’aussi privé que ses enfants.

L’honnêteté n’est pas du tout une faiblesse dans ce genre de situations, bien au contraire.

Je suis toujours un peu agacé par les gens qui voient chaque interaction comme une course à la répartie ou à la punchline.

Vous n’avez pas besoin de ça.

Il vous suffit juste d’être honnête pour déstabiliser la personne qui vous attaque.

C’est un procédé que Jennifer Lawrence a utilisé tout à l’heure, et que Jonah Hill utilise dans cet extrait.

Evidemment, il rajoute une contre-attaque en soulignant que la question est idiote, mais vous pouvez voir l’honnêteté de sa réaction faciale.

Il ne cherche pas du tout à camoufler le fait que la remarque l’a blessé profondément, et ça le rend très sympathique aux yeux du public.

Ca met aussi en évidence à quel point la remarque du journaliste est malveillante.

 

***

Finalement, le plus important quand vous êtes confronté à une attaque verbale c’est d’arriver à jauger efficacement le degré de votre réponse. Les conseils que je vous ai donnés sont adaptés face à quelqu’un qui est passif agressif, ou qui fait passer son attaque pour de l’humour.

Laissez votre pensée ici

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *