Comment marquer les gens que vous rencontrez pour qu’on se souvienne de vous

Retenez le prénom de vos interlocuteurs (et servez-vous-en !)

Quand on retient le prénom de quelqu’un, on lui affiche notre respect. Freud a beaucoup étudié la question, et on peut notamment trouver dans son livre « Psychopathologie de la vie quotidienne » un long passage où il s’intéresse à ce qui peut provoquer l’oubli des noms propres. Et bien c’est simple, si on veut résumer en un mot, tout est lié au respect. Quand on respecte quelqu’un, qu’on a de la considération pour une personne, on se souvient de son prénom (ou de son nom). Et inversement.

Par exemple dans une grosse entreprise, y’a de grandes chances que le stagiaire connaisse le nom de ses supérieurs ou du big boss par cœur. Le contraire est souvent moins vrai. Et pourtant l’un n’a pas forcément été exposé plus au nom de l’autre. Alors dans la vie de tous les jours, faites l’effort de retenir les noms ou prénoms, je sais que pour certains c’est un vrai exercice, mais ça vaut le coup.

Ensuite, il faut s’en servir. Vous voyez cette sensation quand on vous dit « Comment tu vas Yann ? » au lieu d’un simple « Ça va ? ». Ça fait une vraie différence. Faites-le. Sans le placer à chaque phrase, bien sûr, sinon c’est complètement lourd. 

Evidemment selon le contexte, vous aurez le prénom de la personne, ou seulement son nom, ou aucun des deux. Appliquez le même principe avec les infos que vous avez: « Bonjour Monsieur Piette » si vous avez le nom, ou « Bonjour Monsieur » si vous n’avez rien. Enrichissez vos formules de politesse à l’oral comme à l’écrit et montrez à votre interlocuteur que vous l’ESTIMEZ, ça satisfera son désir d’importance, dont je parlais d’ailleurs dans cette vidéo (lien vers la vidéo « 3 astuces pour devenir irrésistiblement attirant »).

Travaillez votre regard

Servez-vous de vos yeux. Ça parait évident mais ça ne l’est pas forcément : on lève la tête de son téléphone, de ce qui se passe autour, et on regarde ses interlocuteurs dans les yeux. On soutient le regard sans non plus devenir envahissant. C’est un sujet que j’ai beaucoup traité avec  les personnes que j’ai eues en formation notamment pour travailler sur les rencontres. Mais ça ne concerne pas forcément que le rapport de séduction : en soirée, en entretien, et même dans un groupe, le regard est un outil primordial. Il y a un art du regard, ça se travaille.

En ce qui concerne justement les groupes, que ce soit collègues, amis, en soirée ou autre, quand vous prenez la parole, essayez au maximum de considérer INDIVIDUELLEMENT les personnes qui composent votre groupe. C’est primordial. Et ça, ça passe notamment par 2 choses dont j’ai parlé jusque maintenant. Vous l’avez compris : le prénom (ou le nom), et le regard. Ne traitez pas les gens du groupe comme de simples maillons d’une chaine, mais vraiment comme des êtres à part entière. Inconsciemment, vous gonflerez votre importance dans la tête des personnes qui le composent.

Un autre petit conseil sur le regard tant que j’y suis : on vous a probablement dit quand vous faisiez des exposés à l’école de parler au mur juste derrière les élèves, d’avoir le regard un peu dans l’horizon. Aujourd’hui, je vous conseille tout le contraire : si vous avez à faire une présentation, un discours, une conférence, peu importe, regardez individuellement les gens qui composent l’assemblée ! Sans le faire méthodiquement non plus, ça pourrait se voir et en plus vous risqueriez de perdre le fil de votre pensée. Faut que vous ayez intégré ce truc là et que ça devienne naturel, du coup ça se travaille. Posez votre regard assez longtemps sur telle ou telle personne pour qu’elle se dise inconsciemment « il me parle à moi, il considère mon existence, je suis là ».

Complimentez au bon moment et toujours honnêtement

Faut bien comprendre que pour les gens avec qui vous avez des interactions sociales – surtout si vous vivez en ville – vous êtes une goutte d’eau dans un océan d’autres gens et d’autres interactions. On est tous amenés à croiser des centaines de personnes dans une journée, avoir des discutions avec des dizaines, qu’on connait ou pas d’ailleurs ! Pensez par exemple à quelqu’un qui fait passer des entretiens, il en voit des inconnus et il en a des discussions. Ou si vous sortez dans un bar, une soirée, pareil, des rencontres y’en a 13 à la douzaine. C’est pour ça qu’il vous faut ce petit plus qui fait qu’on se souviendra de vous. Ce petit plus peut prendre la forme d’un compliment bien placé. J’en parlais très rapidement dans une autre vidéo. Mais je vais développer un peu ici. 

Premièrement, si vous voulez faire un compliment, il faut que vous le pensiez. A moins que vous ne soyez acteur studio ou menteur professionnel, votre interlocuteur pressentira que vous mentez, ou en tout cas aura un doute, et consciemment ou inconsciemment, il se dira que vous avez des intentions cachées. Et là c’est l’effet inverse qui se produit, c’est la cata. Donc partez « à la chasse » de ce que vous appréciez chez quelqu’un, et dites-lui.

Si vous remarquez un petit truc très précis chez quelqu’un et que vous lui faites savoir en faisant un compliment dessus, vous tapez dans le mille. J’vous donne un exemple simple : dans une ville comme Paris, quel que soit le cadre (travail, sortie, autres…) vous aurez souvent des interactions avec des personnes qui font très attention à la façon dont elles s’habillent. Par exemple, un homme qui porte de belles chaussures en cuir, ou bien une femme qui aura un haut qui match super bien avec la couleur de ses yeux. Sachez apprécier le détail, le travail et la recherche qu’il y a derrière, et ensuite complimentez. Allez-y ! Je vous parie que vous serez le seul (ou en tout cas un des rares) à lui faire la remarque. Du coup, indirectement vous lui dites « tu as fait un effort, je l’ai remarqué et je l’apprécie » et ça c’est génial. Vous êtes pas contents vous, quand on vous fait savoir qu’on apprécie le résultat de vos efforts ? Ça marche aussi avec autre chose que l’apparence évidemment. Quelqu’un qui sourit ou rit beaucoup, qui est très doux, très lucide, que sais-je encore… Remarquez ces choses-là, sachez les apprécier vraiment, et dites-le ! Bien sûr, n’en abusez pas. Si vous faites 40 compliments à quelqu’un vous deviendrez lourd.  Placez-en un ou deux aux bons moments, par exemple en arrivant, en partant, ou au milieu d’une discussion qui n’a rien à voir. Ça surprend, et surprendre c’est toujours bon. J’y viens justement.

Faites vivre des émotions

Si vous vous intéressez 30 secondes à comment fonctionne le cerveau humain, vous comprendrez vite qu’on est avant tout des êtres d’émotions. La conscience, le raisonnement, ça s’est développé dans notre cerveau sur une période ridicule par rapport à tout notre système émotionnel. C’est pas pour rien si le cerveau reptilien prend immédiatement le dessus sur tout le reste dans une situation d’urgence. Du coup, vous avez sûrement remarqué que vos souvenirs sont rattachés à des émotions. Si vous visitez un pays, dans 10 ans il vous en restera pas grand-chose à part des photos et une émotion globale, un ressenti.

C’est pour ça que pour devenir inoubliable, il faut faire vivre des émotions aux gens autour de vous. Des bonnes de préférence hein ! Parce que vous pouvez aussi devenir inoubliable en faisant vivre un truc atroce à quelqu’un. Mais cette méthode là on la laisse aux psychopathes 😇.

Avant de se souvenir de qui vous êtes vraiment, une personne se souviendra de vous pour ce que vous lui avez fait ressentir. Donc déjà, par rapport aux 3 conseils précédents, si la personne s’est sentie à l’aise, respectée, comprise, son désir d’importance sera comblé, et vous serez associé à un super souvenir. Bienvenue dans le Panthéon de sa mémoire ! Mais vous pouvez bien sûr aller encore plus loin en lui faisant vivre d’autres émotions bien plus riches…

Le rire, c’est bien connu je vais pas revenir dessus. Soyez drôle. On adore rire, c’est la meilleure sensation du monde, ça envoie de l’endorphine et tout le tralala. Mais il y a aussi la peur : un film d’horreur ou une expérience flippante vécue avec des gens, c’est un moyen de s’interconnecter hyper puissant ! Ça fait des émotions fortes, on vit un moment de détresse ensemble, on est lié par ça. Bon évitez de faire trop flipper quelqu’un y’a des gens qu’aiment pas trop, hein. Vous avez bien sûr tout ce qui est adrénaline et sensations fortes, c’est pas pour tout le monde mais ça peut vous rendre inoubliable aussi avec la bonne personne. La tendresse, la douceur, tout ça tout ça… Mais on peut aller encore un cran au-dessus

La surprise, c’est une émotion incroyable : ça mélange la peur, l’excitation, parfois le rire, etc… Soyez imprévisible ! Je sais pas moi, par exemple vous avez rencontré cette fille, c’est la première ou deuxième fois que vous la voyez : proposez-lui un truc un peu fou, faites-le pour de vrai, allez jusqu’au bout du truc. « T’as déjà fait du simulateur de chute libre ? Moi non plus, allez viens on y va. » Emmenez-la quelque part sans rien lui dire, un endroit étonnant et inattendu. Dans une réunion de poésie, à un opéra, dans un lieu caché magnifique, bref ! Créez la surprise. Avec ça, on se souviendra vous à coup sûr. Ne négligez pas la petite surprise matérielle aussi, imprévisible et sans raison. Au boulot, dans votre relation, pour un pote. Ça fait de l’effet, vraiment, les gens se souviennent et vous associent au plaisir de la surprise.

Soyez vous-même, ayez votre univers

Globalement, si y’a un truc qu’il faut retenir de tout ça, c’est que ça doit être naturel et intégré. Au début vous y arriverez pas forcément, vous oublierez un prénom, ou ça fera pas très naturel quand vous l’utilisez, ou bien vous ferez un compliment pourri, vous serez trop insistant avec votre regard, etc etc… C’est normal ! C’est du boulot et il faut se planter. Mais si vous comprenez vraiment l’intérêt derrière ces conseils, vous finirez par intégrer ces attitudes, qui sont d’ailleurs des bonnes attitudes à avoir en société, on est pas sur de la manipulation malveillante !

Quand vous aurez intégré ça, alors vous pourrez l’appliquer tout en restant vous-même, ce sera naturel, ce sera vous. Et ça, même si ça fait cliché, ça fait toujours du bien de le dire et de s’en rappeler : ce qui fait que les gens vous aimeront, se souviendront de vous et seront réceptifs à tous les efforts que vous faites, c’est votre IN-TE-GRI-TE. Soyez vous. Ayez votre univers, assumez-le, montrez-le, et s’il est riche et intéressant, les gens autour de vous auront envie de rentrer dedans, d’y avoir leur place, ou au moins un petit rôle, éphémère ou pas.

Et là, c’est dans la poche : vous êtes inoubliable !

Tags:
Pas de commentaires

Poster un commentaire