Comment vaincre ses peurs ?

Prenez un instant pour imaginer : A quoi ressemblerait votre vie si vous n’aviez aucune limite ? Je ne vous connais pas personnellement, mais il y a fort à parier qu’elle serait assez différente de ce qu’elle est aujourd’hui. Et si vous étiez certain de réussir, que feriez vous de différent ? Hmmm… j’imagine que les idées se bousculent !! Nous avons tous au fond de nous des rêves un peu fous, des projets qui nous tiennent à coeur, des objectifs attirants … et puis la réalité de notre vie.

La plupart des gens évoluent très largement en dessous de leur potentiel. Conditionnés par tout un tas de limitations, ils ont progressivement abandonné leurs projets et mis de côté leurs passions. Certains ont même arrêté de rêver et de croire à la possibilité d’évoluer. Je suis sûr que vous avez déjà observé certaines de ces situations autour de vous.

Cette amie enfermée dans une relation toxique mais qui n’ose pas en partir.

Ce collègue qui déteste son travail, arrive en traînant des pieds, et passe sa journée à se plaindre et à rêver d’une opportunité.

Cette connaissance qui n’arrive pas à s’affirmer et qui se fait régulièrement marcher sur les pieds par tout son entourage ou encore cette personne qui n’ose jamais donner son avis ou réclamer une augmentation qu’elle attend depuis plus de dix ans.

A votre avis, quel est le dénominateur commun de ces situations ? La peur ! La peur est une véritable prison mentale qui petit à petit limite notre capacité à agir et nous enferme dans un univers trop étriqué.

Comment se créent nos peurs ?

Les scientifiques ont récemment fait une découverte étonnante. L’être humain naît avec seulement 2 peurs : la peur de tomber et la peur des bruits forts.

Ce qui signifie que toutes les autres peurs que vous avez ont été développées. Ce sont donc des conditionnements qui se sont créés à partir d’événements douloureux.

Quelques fois, il a suffit d’une seule mauvaise expérience comme dans le cas d’une chute à cheval, d’un accident en voiture ou d’une rupture amoureuse.

D’autres fois, c’est un ensemble d’événements désagréables qui petit à petit se sont cristallisés sous la forme de peur. La peur de s’exprimer en public, par exemple, vient souvent de toutes ces fois où, à l’école, des camarades se sont moqués de nous ou bien des moments où le professeur nous reprenait sèchement.

Qu’est-ce qui alimente nos peurs ?

Imaginez que vous soyez comme une baignoire que plusieurs robinets remplissent de peurs. Avant de chercher à évacuer ces peurs, peut-être faudrait-il commencer par fermer les robinets.

Le premier de ces robinets correspond à l’évitement. Lorsqu’une personne est effrayée par une situation, la stratégie la plus fréquente consiste à éviter cette situation. Même si de prime abord cette solution nous semble intéressante, sur le long terme, elle produit des effets catastrophiques. Chaque fois que nous évitons d’affronter une situation, nous nous envoyons le message suivant : “tu n’es pas capable d’agir, tu es faible”. A force d’emmagasiner ces idées, nous finissons par y croire et nous nous mettons à douter de plus en plus de nos capacités. Le cercle vicieux s’amorce, et se referme progressivement. Nous prenons de moins en moins de risque, la zone dans laquelle on évolue est de plus en plus restreinte.

Une autre réaction typique face à la peur est de chercher à tout contrôler. Ce qui est généralement une bonne recette… pour aller droit dans le mur. J’ai écrit un article complet sur ce point mais pour faire bref, sachez que plus vous cherchez à contrôler une émotion, plus elle vous échappe. A la manière d’une cocotte minute dont on bloque la soupape de sécurité… jusqu’à ce qu’elle explose !

Une autre réaction typique face à la peur est d’aller chercher de l’aide. Même si le faire ponctuellement peut être intéressant, demander systématiquement de l’aide va là encore vous envoyer un message négatif : “tu n’es pas capable de t’en sortir tout seul”. Il y a d’ailleurs un deuxième piège. Les personnes qui vont affronter les difficultés à votre place vont continuer de progresser alors que vous, vous allez stagner dans le meilleur des cas, régresser dans le pire. Au bout d’un certain temps, l’écart se creuse, vous vous sentez de moins en moins capable… la peur s’amplifie !

Comment se libérer de nos peurs ?

Je suis très content que vous posiez la question. 😉

Au cours de ces sept dernières années, j’ai accompagné plus d’un millier de personnes à dépasser leurs peurs, que ce soit de manière individuelle en cabinet ou collective en entreprise et école de formation. Au fil de ces expériences, j’ai développé une méthode simple et efficace qui repose sur 4 axes :

  • Etablir un état des lieux simple, clair et précis. Où est-ce que j’en suis de mes peurs ?
  • Comprendre les leviers émotionnels et les mécanismes internes qui agissent sur nos peurs à un niveau inconscient.
  • Apprivoiser les outils de l’auto-hypnose pour se connecter à nos ressources inconscientes et dépasser nos peurs.
  • Enfin, établir un plan d’action concret pour aller mesurer sur le terrain en conditions réelles les changements que l’on vient d’opérer.

Cette méthode, je viens de l’enseigner sous forme de masterclass à un tout petit groupe que nous avons filmé.

L’objectif était triple :

  • Permettre à chaque stagiaire de se libérer d’au moins l’une peur au cours de cette journée.
  • Permettre à chaque personne présente d’apprivoiser suffisamment la technique afin d’être capable de la reproduire seul et de continuer de s’attaquer à toutes les autres peurs qui le limitent.
  • Enfin, nous voulions rendre accessible cette formation au plus grand nombre.

Vous avez aujourd’hui la possibilité de la suivre en VOD, de vous immerger dans cette expérience et de vous approprier l’ensemble des compétences développées par nos stagiaires chez vous et à votre rythme.

Pas de commentaires

Poster un commentaire